Accueil » ACTUALITE » UNIKIN : les esprits se calment petit à petit, après une vive tension ce matin

UNIKIN : les esprits se calment petit à petit, après une vive tension ce matin

Le calme semble revenir à l’Université de Kinshasa et ses environs, après des vives tensions ce lundi 26 juillet à la suite de la manifestation des étudiants contre le meurtre d’un des leurs par un policier.

Pour Jonathan Bitufuila, étudiant en médecine et ministre de l’intérieur et sécurité des étudiants de l’Unikin que nous avons joint au téléphone, tous les étudiants manifestants sont rentrés dans le site. “Il y a eu des badauds qui se sont attaqués aux étudiants et ceux-ci ont voulu riposter”, recadre-t-il. Avant de préciser “qu’il n’y a pas eu de casses”.

Il dément cependant l’information selon laquelle les étudiants auraient mis feu à l’amphithéâtre de l’Unikin. Pour lui, il s’agit plutôt “des mamans qui vendent dans le site qui, dans la panique ont fait entrer les casseroles chaudes à l’intérieur de l’amphithéâtre pendant qu’il s’y trouvait un groupe électrogène. Ce qui a provoqué l’incendie”.

Pour sa part, Eddy Mukuna, Commissaire adjoint de la ville de Kinshasa chargé des opérations qui est arrivé sur place, a rapporté que les jeunes gens du quartier qui se sont affrontés avec les étudiants ne sont pas supplétifs de la police dans cette opération : “Nous ne voulons pas nous mêler dans cela. Ce sont les enfants du quartier”, a-t-il précisé.

Pour rappel de fait, l’étudiant Honoré Shama Kwete a reçu samedi 24 juillet dernier une balle du policier Matondo Mwalimu encore en fuite, suite à une embrouille née du non port de masque et non paiement des frais d’autorisation de tournage d’une vidéo dans le cadre d’un travaille pratique. Pour sa part, le comité de gestion de l’UNIKIN qui s’est réuni en urgence a condamné cet acte et appelé au calme les étudiants.

Dans une sortie médiatique, le commissaire provincial de la police de Kinshasa, Sylvano Kasongo a condamné également cet acte et rassuré que les enquêtes sont encore pour retrouver le policier en fuite mais dans l’entre-temps, ses collègues et commandants sont aux arrêts.

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

État de siège à Butembo : tentative de spoliation d’une partie de l’avenue de l’église par le maire policier, manœuvre dénoncée par un parlementaire

Le député provincial Mbenze Yotama dénonce ce qu’il qualifie de spoliation d’une partie de l’avenue ...