Accueil » ACTUALITE » UDPS et Lamuka s’opposent à l’idée du FCC d’une élection présidentielle au second degré

UDPS et Lamuka s’opposent à l’idée du FCC d’une élection présidentielle au second degré

Selon Alphonse Ngoyi Kasanji, le Front commun pour le Congo (FCC) est favorable à l’idée d’une élection présidentielle au second degré. L’option suscite déjà beaucoup de réactions sur la toile. À l’Union pour la démocratie et le progrès social ( UDPS) tout comme à la coalition Lamuka, la démarche énerve.

Pour le secrétaire exécutif national de la ligue de jeunes du parti présidentiel, Ted Baleshayi, « les élections présidentielles en République Démocratique du Congo seront toujours organisées au suffrage universel direct ». Pour maître Steve Kivuata, communicateur de la coalition Lamuka, il s’agit d’une « provocation » envers le peuple congolais et promet que sa plateforme mobilisera la population pour faire échec à cette démarche du FCC.

Outre les politiques, l’idée du FCC a également suscité réaction au sein de la société civile. Maître Jean-Claude Katende s’oppose aussi à l’idée du FCC. Pour le coordonnateur de l’Association africaine des droits de l’homme (Asadho), opter pour des élections au suffrage indirect ‘’c’est permettre au FCC de confisquer le pays et de prendre nos vies en otage’’.

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Insécurité en Ituri : le député Iracan Gratien peint un tableau sombre de 83 civils tués en moins d’une semaine

La situation sécuritaire demeure encore volatile sur presque toute l’étendue de la province de l’Ituri, ...