Accueil » ACTUALITE » Tueries récurrentes à Beni : une messe dite en mémoire des victimes

Tueries récurrentes à Beni : une messe dite en mémoire des victimes

Une messe a été dite ce lundi 18 janvier en mémoire des toutes les victimes atrocement tuées par des rebelles ougandais de l’ADF depuis 2014. C’est une initiative de la délégation des évêques de l’Association des Conférences Épiscopales de l’Afrique Centrale (ACEAC) qui séjourne dans la ville de Beni depuis quelques jours.

François-Xavier Maroy, archevêque de Bukavu, a dans son homélie, demandé à tous les fidèles chrétiens de prier pour les autorités du pays et surtout pour les militaires qui se donnent corps et âme sur le champ de bataille pour le rétablissement de la paix sur l’ensemble du territoire national, plus particulièrement dans la région de Beni où la terrible rébellion de l’ADF s’illustre par des tueries répétitives.

En mission officielle dans la région depuis le week-end dernier avec un agenda purement sécuritaire, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu a aux côtés de toute sa délégation composée notamment par certains officiers militaires et des députés provinciaux élus de Beni ville et territoire, pris part à cette messe dite non seulement en mémoire des victimes des affres de guerre, mais également pour le retour rapide d’une paix durable dans cette partie Orientale de la République démocratique du Congo.

Prenant la parole, Carly Nzanzu Kasivita a tout en remerciant les évêques de l’ACEAC pour leur visite de réconfort dans ce coin secoué par des groupes armés, appelé toute la population du Nord-Kivu en général, celle de la région de Beni en particulier et plus particulièrement la jeunesse, à reconnaître et soutenir les efforts consentis par les autorités à travers les forces armées congolaises pour la restauration de la paix dans toutes les zones en proie de l’insécurité ces derniers jours.

Prêchant la véracité dans le chef des autorités politico-administratives et de la population en dénonçant tous les complices dans les tueries récurrentes à Beni, Carly Nzanzu a de nouveau, invité les Beniciens au soutien de l’armée loyaliste.

Celui qui nous tue, ne peut continuer que s’il a quelqu’un qui le donne à manger et du médicament, sur ce, il nous faut savoir qui est cette personne qui soutient l’ennemi. Nous devons être unis pour vaincre cet ennemi. On ne se prend pas en charge à travers des actes de violences” a-t-il martelé.

Notons que la région de Beni reste confrontée aux attaques sanglantes perpétrées nuit et jour par des rebelles ougandais de l’ADF depuis plus de cinq ans maintenant et dont des sources civiles parlent de plus de 5 000 civils tués et d’autres kidnappés. Une situation qui impacte négativement sur la vie socio-économique de la paisible population de cette partie Nord du Nord-Kivu où plusieurs villages se sont vidés de ses habitants.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ituri/Attaque rebelle à Mambelenga : le bilan s’est alourdi

Le bilan de l’incursion en pleine journée de mardi dernier dans le village de Mambelenga ...