Accueil » ACTUALITE » Tueries de Yumbi : selon Mushobekwa, certains acteurs politico- administratifs locaux ont planifié ces massacres

Tueries de Yumbi : selon Mushobekwa, certains acteurs politico- administratifs locaux ont planifié ces massacres

Marie-Ange Mushobekwa, Ministre des Droits des Humains, soutient que les tueries enregistrées en décembre 2018 dans le territoire de Yumbi (Mai-Ndombe) ont été instrumentalisées par certains acteurs politico- administratifs locaux. Il a fait la déclaration au cours de son intervention à la 40ème session du Conseil des Nations-Unies aux Droits de l’Homme tenue le mardi 19 mars à Genève.

Il s’agit selon Marie-Ange Mushobekwa, d’un conflit inter- communautaire, lié essentiellement à la terre.

« Des enfants de moins de dix ans, des innocents, ont été tués parce qu’ils appartenaient seulement à une certaine communauté. Des jeunes garçons ont été non seulement massacrés, mais aussi émasculés pour les mêmes causes. Des femmes enceintes ont également été tuées, puis éventrées, leurs bourreaux ont même mutilé des fœtus », a expliqué la ministre.

L’ONU avait dans son rapport publié le 12 mars dernier soutenu que les tueries perpétrées en décembre dans le territoire de Yumbi ont été planifiées et exécutées avec l’appui des chefs de certains villages à majorité Tende.

La Ministre des Droits des Humains a également annoncé au cours de son adresse à Genève que toutes les structures de l’Etat congolais impliqués dans les enquêtes de Yumbi vont se réunir incessamment afin d’élaborer un rapport global et définitif qui sera envoyé au Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme.

DVT-ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...