Accueil » ACTUALITE » Tueries de Yumbi : « Il est essentiel de veiller à ce que les auteurs soient punis », Michelle Bachelet

Tueries de Yumbi : « Il est essentiel de veiller à ce que les auteurs soient punis », Michelle Bachelet

Michelle Bachelet, Haut-commissaire des Nations-Unies aux droits de l’Homme, a, dans une déclaration le mardi 12 mars, dénoncé des « crimes atroces » commisses pendant des violences impliquant les membres des communautés Nunu et Tende dans le territoire de Yumbi (Mai – Ndombe) en décembre 2018.

La déclaration de Michelle Bachelet est intervenue après la sortie d’un rapport d’experts de son bureau sur les violences qui ont émaillé le territoire de Yumbi.

Pour la Haut-commissaire de l’ONU : « Il est essentiel de veiller à ce que les auteurs soient punis, et que les nombreux femmes, enfants et hommes victimes de ces terribles violences obtiennent justice et assistance ».

Michelle Bachelet appelle cependant les autorités congolaises à « initier un processus de réconciliation et de vérité entre les communautés Banunu et Batende ». Selon elle, ce processus est « indispensable pour apaiser les conflits inter-communautaires et prévenir de nouvelles violences ».

Selon le rapport des enquêteurs de l’ONU, au moins 545 personnes ont été tuées dans les violences commises à Yumbi, Nkolo II et Bongende. Le même rapport affirme que ces tueries ont été planifiées et exécutées avec l’appui des chefs de certains villages à majorité Tende. Des policiers étaient directement ou indirectement affiliés à l’une ou l’autre des communautés impliquées dans les violences.

Dans leur rapport les enquêteurs de l’ONU précise que la plupart d’assaillants étaient équipés d’armes à feu de type calibre 12. D’autres assaillants étaient équipés d’armes blanches, dont des machettes, des longs couteaux et autres objets tranchants

DVT-ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...