Accueil » ACTUALITE » Tueries dans l’Est de la RDC : un site internet spécialisé dans la diffusion des toutes les images et informations y relatives voit le jour ce 1er septembre

Tueries dans l’Est de la RDC : un site internet spécialisé dans la diffusion des toutes les images et informations y relatives voit le jour ce 1er septembre

Le député national Iracan Gratien de Saint-Nicolas appelle la population congolaise en général, celle de la partie Orientale du pays en particulier, victime des affres de guerre à briser la peur et le silence en dénonçant les tueries récurrentes dans la région, en faisant parvenir aux instances compétentes, toutes les images et circonstances possibles de chaque crime commis par des groupes armés soutenu d’une manière par certains pays voisins de la RDC.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 19 août 2022, cet élu de la ville de Bunia chef-lieu de la province de l’Ituri, indique que les massacres des civils dans la partie Est du pays, sont en voie de devenir des faits normaux. Et pour en faire face, il trouve qu’il est opportun de briser le silence et dénoncer haut la persistance de l’insécurité dans ce coin et mettre un terme à l’agression que subit la République démocratique du Congo.

Selon l’esprit de ce communiqué exploité par Actu24.cd, un site internet sera dès le 1er septembre prochain, mis en ligne pour la diffusion de toutes les images de massacre, en plus des informations par rapport aux victimes.

Un lien se fera avec les réseaux sociaux, ajoute notre source.

« Un rapport synthèse avec des images en appui sera chaque fois envoyé au président de la République démocratique du Congo, avec copie aux ambassades des États-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, et Chine. Les accusés de réception seront publiées. La justice tant nationale qu’internationale sera chaque fois saisie de ces violations graves » a fait savoir, Iracan Gratien de Saint-Nicolas, élu de Bunia.

Très préoccupé par la situation sécuritaire qui prévaut dans la partie Orientale de la République démocratique du Congo, ce parlementaire précise que cette initiative vise à répondre tant soit peu, aux différentes questions de la population locale qui veut comprendre réellement le vrai plan qui se cache derrière toutes ces atrocités sous le silence et l’inaction des gouvernants, mais également de la communauté internationale.

Notons que la situation sécuritaire demeure préoccupante dans la région Est de la RDC en dépit non seulement de l’instauration de l’état de siège par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi pour imposer la paix, mais aussi malgré la mutualisation des forces armées FARDC-UPDF dans la région de Beni-Irumu. Des civils sont tués nuit et jour, par des rebelles de l’ADF dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri et d’autres sont sous menace de la rébellion du M23 soutenue par le Rwanda dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...