Accueil » ACTUALITE » Tshisekedi lance ce samedi l’année culturelle africaine

Tshisekedi lance ce samedi l’année culturelle africaine

” J’ai le plaisir et la joie de vous confirmer que le chef de L’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo va procéder ce samedi 27 février à l’ouverture solennelle de l’année culturelle”, tels sont les propos tenus par le professeur Isidore Ndaywel au cours de la conférence de presse tenue ce jeudi dans la salle des réunions au musée national de la RDC.

Le professeur Ndaywel a fait savoir que le mandat du chef de L’Etat au sommet de l’Afrique est spécialement placé sous le signe de la culture avec comme thème principal :«arts, culture et patrimoine : un levier pour construire l’Afrique que nous voulons »,.. A indiqué le professeur Ndaywel.

” Pour cette séance du lancement solennelle de l’année culturelle en Afrique, trois temps forts seront retenus à savoir :

  • l’adresse du chef de L’Etat et prèsident de l’union africaine : ici le chef de L’Etat lancera un message fort aux hommes de culture et il n’oubliera pas de nous dire sa conception de la culture, de l’art et du patrimoine.

Il y aura l’exécution pour la première fois l’hymne de l’union africaine qui sera exécutée par la Chorale de l’Institut National des Arts (INA) en trois langues dont le Lingala, le Français et le Swahili.

  • Ensuite sera présenté la pièce de théâtre “Une saison au Congo” de L’écrivain Aimé Cesaire. Sur cette pièce de théâtre, trois choses sont à signalées. D’abord la pièce elle même de par son intitulé: “Une saison au Congo” Et nous sommes certainement ici au Congo. Ensuite, la pièce porte sur les drames, les tragédies de la colonisation en République Démocratique du Congo. Et cela autour d’une figure de proue qui est Patrice Emery Lumumba. Enfin le drame raconté dans le film qui n’est pas un fait isolé ou unique. Mais plutôt comme une grande crise dans le monde noir”, a renchérit le conférencier Isidore Ndaywel.

Il a aussi mis un accent particulier sur l’auteur du film qui est aimé Cesaire. Il a justifié le choix du film de cet auteur par le fait que Cesaire étant un écrivain de la littérature négro-africaine classique, il est aussi celui qui avait fondé ensemble avec Léopold Sedard Senghor la négritude. Et le fait que la pièce porte sur lui qui représente les afro-descendants, est déjà un rappel à ces derniers car ils représentent la sixième région de l’union africaine.

“Je suis heureux que ça soit la pièce de Aimé Cesaire, car elle porte sur les réalités historiques congolaises. Mais aussi parce que cette pièce n’a jamais été joué ici en République Démocratique du Congo, car les réalités qu’elle renferme nous touchent encore très fort “, a ajouté le professeur Ndaywel.

Le conférencier du jour a terminé son propos par demander à tous les africains de s’approprier cette année culturelle que lance le président de la République Félix Tshisekedi, président de l’union africaine, car la culture unie le peuple plus que la couleur de la peau.

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kinshasa : demander pardon à l’Assemblé provinciale pour saisir après la cour constitutionnelle, démarches contradictoires de Néron Mbungu

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu a été déchu de son poste ...