Accueil » ACTUALITE » TRIBUNE – Quelles sont les variables à retenir pour anticiper un scénario de sortie de crise économique et sociale post-Covid-19?

TRIBUNE – Quelles sont les variables à retenir pour anticiper un scénario de sortie de crise économique et sociale post-Covid-19?

Comment allons-nous organiser la réouverture des entreprises, des écoles, des universités, des lieux publics après le pic épidémique du Covid-19 ? La vie sociale va-t-elle redevenir comme avant ?

Aborder ces sujets en plein cœur de la lutte contre l’épidémie, alors que les services de réanimation sont saturés dans certaines villes semble indécent pour certains. Ce serait placer l’économie avant le sanitaire, presque négliger la vie humaine. En fait, c’est essentiel !

Comme nous sommes sur un temps long de sortie de crise (qui se compte en mois plutôt qu’en semaines), si nous ratons la sortie du déconfinement collectif actuel, le tribut humain, économique et social sera sans doute supérieur à ce que nous avons connu depuis deux mois. Sans ligne stratégique forte et lisible par tous, notre pays, notre société risque de sombrer dans des moments tragiques. Sans soutien populaire de cette ligne stratégique, le plan de sortie de crise échouera. Il faut donc en débattre maintenant et participer activement à son élaboration.

Nos prévisions de croissance pour 2020 vont de 1% à -2.2% avec une inflation à 11%, selon les analystes dont la BCC et le FMI. Il nous faut urgemment:

  1. Renforcer le plan de production et d’acquisition de l’arsenal anti-covid19. L’économie placée sous assistance respiratoire reprendra d’autant plus vite que la période de mise à l’arrêt sera limitée.
  2. un collectif budgétaire se donnent des moyens extrabugdetaires énormes pour affronter de façon réaliste la crise.
  3. Diminuer le train de vie des institutions politiques et maximiser les recettes.
  4. Plus que les moyens disponibles, c’est la propension des Congolais à consommer Congolais qui est en jeu. L’argent d’un Congolais doit circuler entre les mains d’au moins 3 Congolais avant sont exit.
  5. Faire sortir du confinement actuel l’ensemble de la population mi-Juin 2020 de manière programmée basé sur la responsabilisation individuelle et le sens de l’intérêt général; Une opportunité pour construire une démocratie sanitaire forte.
  6. L’auto prise en charge alimentaire et la diversification de l’économie axée vers l’agriculture. L’occasion rêvée pour planter du maïs et des haricots comme avec M’zee. Retroussons nos manches.

Cette crise aura eu le mérite de démontrer que la santé devra dorénavant être placée comme secteur stratégique et prioritaire pour le développement du pays. Pour cela, nous devrons répondre à différents défis : Investir dans le secteur pharmaceutique afin de répondre aux besoins croissants de la population ; création d’emplois durables dans le secteur ; arrêt de l’exportation du personnel de la santé en proposant des conditions de travail optimales au niveau local, etc. Le Congo a des chances de sortir renforcé de cette crise, à condition de limiter les dégâts, notamment en capitalisant sur l’expérience acquise dans la lutte contre le virus Ebola.

Cette tribune se veut aussi un message d’espoir, d’optimisme pour un Congo meilleur, de reconquête de la maitrise de notre destin si durement affecté par cette crise !

Umberto Kilassa, MBA ( Jilin University, China)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Covid 19/Sud-Kivu : la ville de Bukavu enregistre son 4ème décès (ministre de la Santé)

La province du Sud-kivu, précisément la ville de Bukavu, vient d’enregistrer son 4 ème cas ...