Accueil » ACTUALITE » Technologie : Google+ n’existera plus à partir du 2 avril 2019

Technologie : Google+ n’existera plus à partir du 2 avril 2019

Google mettra fin officiellement à la version grand public de Google+ le 2 avril 2019. À cette date, tous les comptes et les pages Google+ qui existent seront fermés, et Google procédera à la suppression des contenus des comptes Google+ grand public.

Par conséquent, les photos et les vidéos Google+ stockées dans les albums archivés, ainsi que les pages Google+, seront également supprimées.

Cependant, d’autres produits Google tels que Gmail, Google Photos et Google Drive continueront à fonctionner.

Par ailleurs, Google propose une alternative à cette situation pour les utilisateurs son produit Google+. Ils peuvent télécharger et enregistrer leurs contenus, mais il faudra le faire avant le mois d’avril. Tout en précisant que les photos et les vidéos sauvegardées dans Google Photos ne seront pas supprimées.
Cette décision de Google est motivée par le fait que celui-ci doit concentrer ses efforts sur la version pour les entreprises et ainsi lancer de nouvelles fonctionnalités spécialement conçues pour celles-ci.

En effet, Google+ est l’application de réseau social de l’entreprise américaine Google, créé le 28 juin 2011 par Vic Gundotra et Bradley Horowitz, sous Java et JavaScript.

Le réseau social qui avait pour slogan « Partagez le Web comme vous le vivez », est présenté par bon nombre de médias comme un produit destiné à concurrencer Facebook.

En décembre 2011, il a enregistré plus de 60 millions d’utilisateurs.

En décembre 2018, Google avait annoncé la décision de mettre fin, en avril 2019, à la version grand public de Google+ en raison de sa faible utilisation et des difficultés liées à la gestion d’un produit qui réponde pleinement aux attentes de ses utilisateurs.

PM-ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...