Accueil » ACTUALITE » Sur demande de l’ONU, la MONUSCO s’apprête à quitter le Congo
Leïla Zerrougui, représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en RDC lors de sa prise de fonctions au quartier de la MONUSCO à Kinshasa, le 13/02/2018. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Sur demande de l’ONU, la MONUSCO s’apprête à quitter le Congo

Mercredi 10 septembre, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en RDC, Madame Leila Zerrougui a appelé les autorités congolaises à punir tous les auteurs des violences dans l’Est du pays conformément à la loi congolaise, à l’issue d’une audience que lui a accordée au Palais du peuple, le président du Sénat Alexis Tambwe Mwamba.

Madame Leila Zerrougui qui s’entretenait avec son hôte sur la situation politique, sécuritaire dans l’Est de la RDC, a aussi condamné « la politique d’incorporer » les seigneurs de guerres, auteurs des tueries dans les Forces armées de la RDC (FARDC), avant d’inviter les
autorités congolaises à observer un climat politique apaisé pour la paix durable.

« Le conseil de sécurité, dans la résolution de décembre dernier, a demandé à la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO) de quitter la RDC. La MONUSCO considère que c’est le moment de partir et de travailler sur la stratégie conjointe pour sa sortie en RDC », a déclaré Leila Zerrougui. Avant d’indiquer qu’ « ils sont déjà entrain de réduire leurs bureaux sur toute l’étendue de la RDC ».

A ce propos, elle a indiqué que son organisation est présente actuellement dans six provinces, à savoir Ituri, les deux Kasaï, les deux Kivu et le Tanganyika.

Actu24/ACP

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les détails du gouvernement sur l’opération policière “Road Bloc” à Kinshasa

Le gouvernement congolais s’était réuni ce vendredi en 49 ème conseil des ministres depuis l’entrée ...