Accueil » ACTUALITE » Suite à l’Agenda chargé du Chef de l’Etat : La visite en RDC d’Antonio Guterres et Moussa Faki annulée!

Suite à l’Agenda chargé du Chef de l’Etat : La visite en RDC d’Antonio Guterres et Moussa Faki annulée!

Joao Lourenço, tout comme Nikki Haley, n’arrivent pas non plus à rencontrer Joseph Kabila

Annoncée pour aujourd’hui lundi 9 juillet, la visite conjointe du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres et du Prédisent de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, en République démocratique du Congo, a été annulée. Pourtant en janvier dernier, en marge du sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, ce projet d’une visite conjointe de l’Union africaine et de l’ONU à Kinshasa était  officiellement soumis aux Congolais.

« Depuis, on fait face à des dates arrangées puis reportées », a récemment expliqué, contrarié, un diplomate de l’UA. Il a d’abord été question d’une visite en avril, puis en juin et finalement en juillet, de lundi à mercredi de cette semaine. Trois réunions de préparation ont lieu, avec des hôtels réservés et vérifiés. Il était prévu que le Tchadien et le Portugais   arrivent par le même vol aujourd’hui dans la soirée. Et la rencontre avec Joseph Kabila devait se dérouler demain  mardi.

Un simple report ?

L’ONU et l’UA ne sont pas les seuls à ne pas pouvoir rencontrer le numéro un rd congolais. Le président angolais, Joao Lourenço, tout comme la représentante permanente des États-Unis auprès de l’ONU, Nikki Haley,  ont tous deux aussi échoué à rencontrer le locataire du Palais de la Nation. Du côté du Palais de verre, comme de l’African Union Headquarters, on veut croire à un simple report. Un nouveau rendez-vous pourrait être pris au mois d’août.

Motif officiel de ce comportement, l’agenda trop chargé de Joseph Kabila Kabange ne permettant pas au président sortant, dont le mandat a expiré depuis décembre 2016, de rencontrer les deux hauts fonctionnaires internationaux. Lors du dernier Sommet de l’Union Africaine à Nouakchott, en Mauritanie, la position de l’organisme continental était demeurée la même  sur la situation en RD Congo,  où l’UA tient au respect du calendrier électoral et à l’Accord du 31 décembre 2016.

Dernier Rapport accablant de l’ONU sur la crise au Kasaï

À New-York, le secrétaire général des Nations unies plaide pour la mise en œuvre de l’accord de la Saint Sylvestre du centre interdiocésain obtenu grâce aux bons offices des évêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo(CENCO). À Kinshasa, dans les milieux de la société civile, d’aucuns pensent que le dernier rapport accablant de l’ONU sur les violences au Kasaï, par les forces de sécurité,           peut-être à la base de la volte-face de Kabila.

La tempête de tropique

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...