Accueil » ACTUALITE » Sud-kivu : vive tension à Sange après la tuerie de 12 civils par un militaire FARDC

Sud-kivu : vive tension à Sange après la tuerie de 12 civils par un militaire FARDC

Après la fusillade de 12 personnes par un militaire qui était en etat d’ivresse, la population de Sange en territoire d’Uvira au Sud-Kivu se reveille en colère ce vendredi 31 juillet 2020.

Nos sources sur place renseignent que les jeunes hommes et femmes et vieux barricadent les rues et sont à la chasse des hommes en tenue militaire.

Ils exigent le départ des Forces Armées de la République démocratique du Congo de cette partie du territoire d’Uvira.

Aux mêmes sources de préciser que les corps de toutes les victimes sont encore exposés sur la route nationale n°5, une façon pour la population locale d’exprimer sa colère et mécontentement face aux actes barbares des militaires dans la région.

Notons que ces 12 personnes civiles ont été tuées le jeudi 30 juillet 2020 aux environs de 20 heures par un militaire FARDC en état d’ivresse à Sange dans le territoire d’Uvira.

Pako Ngaboyeka dépuis Bukavu

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Covid-19/port obligatoire de masque à Goma : plusieurs personnes tombent dans le filet de la police

En marge du premier jour du bouclage organisé par le gouvernement provincial du Nord-Kivu pour ...