Accueil » ACTUALITE » Soutien du FCC aux réformes judiciaires : “la loi de la majorité n’est pas nécessairement synonyme de la vérité et de la raison”, CENCO

Soutien du FCC aux réformes judiciaires : “la loi de la majorité n’est pas nécessairement synonyme de la vérité et de la raison”, CENCO

Les trois propositions des lois initiées par les députés Aubin Minaku et Garry Sakata relatives à la réforme judiciaire soutenues par leur famille politique le Front commun pour le Congo (FCC), continuent de susciter des réactions.

Dans une déclaration à la presse ce samedi 27 juin, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) invite le bureau de l’Assemblée nationale à “surseoir l’examen des projets de loi contestés”.

Elle rappelle au FCC que ” la loi de la majorité n’est pas nécessairement synonyme de la vérité et de la raison, ni garantie de la paix sociale”. La CENCO estime qu’une ” majorité parlementaire, si légale soit-elle, perd sa légitimité quand elle est déconnectée des intérêts et du bien-être de la population”.

Depuis le début de la semaine, les réformes judiciaires proposées par Aubin Minaku et Garry Sakata défraient la chronique. Des manifestations de protestation ont eu lieu à Kinshasa et dans certaines provinces pour dire non à ces projets de loi.

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sud-Kivu : une nouvelle position des FARDC attaquée par des groupes armés à Itombwe

La coalition des groupes armés Twigwaneho, Makanika et Androïde, a attaqué la position des forces ...