Accueil » ACTUALITE » Séminaire sur l’éthique et la déontologie militaire : le Gouverneur Constant Ndima fait la restitution à ses officiers

Séminaire sur l’éthique et la déontologie militaire : le Gouverneur Constant Ndima fait la restitution à ses officiers

Après son retour dans sa juridiction, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a ce lundi 23 mai 2022, procédé à la restitution des matières apprises au cours du séminaire sur l’éthique et la déontologie militaire organisé par le ministère de la Défense nationale sous le haut patronage du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi dans la capitale congolaise du 12 au 14 mai année en cours.

Dans une interview accordée à la presse à l’issue de cette séance de restitution, l’autorité provinciale, le lieutenant-général Ndima Kongba Constant a fait savoir qu’il était question de restituer les notions apprises à Kinshasa et cela, dans le souci de permettre aux différentes unités militaires à vulgariser à travers toute la province, lesdites notions relatives à l’éthique et la déontologie militaire.

Il salue par la même occasion, ce qu’il qualifie d’attention particulière qu’ont fait preuve des officiers militaires, présents à la séance.

« À notre retour ici en province et à notre qualité de commandant des opérations, nous devons faire la restitution aux unités pour qu’à leur tour, elles vulgarisent à travers la province les notions apprises. Nous sommes satisfaits par-ce qu’il a eu interaction entre nous et les officiers et j’ai senti qu’ils sont très intéressés par la matière et nous allons aussi faire le rapport, car dans nos recommandations, nous irons même jusqu’aux états généraux de l’armée » a dit le lieutenant-général Ndima Kongba Constant.

Quant à la question relative à des officiers militaires qui ont longtemps œuvré dans certaines zones opérationnelles et où ils seraient aussi devenus selon des organisations citoyennes « des hommes d’affaires » en lieu et place de bien jouer leurs rôles régaliens ; l’autorité provinciale a indiqué que le point a été soulevé au cours du récent séminaire et des relèves vont bientôt suivre. Il en appelle ainsi, la population congolaise à envoyer les jeunes au sein de l’armée afin de travailler et de défendre le territoire national.

« On a beaucoup parlé de ce sujet. Il y a nécessité de procéder toujours à des relèves et il nous faut aussi des effectifs qui demandent des recrutements raison pour quelle, nous demandons quand il y a recrutement, il est important de pousser les jeunes à faire l’armée » a ajouté le gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Lors de l’ouverture de ce séminaire selon une dépêché de la présidence de la République, le chef de l’État avait « dénoncé et fustigé publiquement » le comportement pervers de certains cadres de l’armée qui s’adonnent à des pratiques contraires à l’éthique et à la déontologie militaire.

« Il est temps de mettre fin à toutes les pratiques qui ont favorisé les assassinats et meurtres de nos concitoyens », avait affirmé Félix Tshisekedi.

Dans le même ordre d’idées, le chef de l’Etat avait rejeté l’idée d’une alliance entre des officiers FARDC et des groupes armés afin de combattre un autre groupe armé, en l’occurrence le M23.

« On n’éteint pas le feu en jetant de l’huile au feu », avait martelé le président de la République.

Toutefois, le président de la République avait réaffirmé sa volonté de poursuivre la réforme au sein de l’armée, promettant de mettre tous les moyens pour une montée en puissance des FARDC.

Selon lui, jamais dans l’histoire de la RDC, l’armée nationale n’a pas reçu autant de moyens financiers comme actuellement.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Installation du chef de Bukumu : Adèle Bazizane prêche l’unité pour la reconstruction de la chefferie

La députée provinciale Adèle Bazizane Maheshe appelle toute la population du territoire de Nyiragongo en ...