Accueil » ACTUALITE » RDC : “YARH DRC” sensibilise sur la validation du plan d’utilisation durable des contraceptifs pour les adolescents et jeunes du Nord-Kivu

RDC : “YARH DRC” sensibilise sur la validation du plan d’utilisation durable des contraceptifs pour les adolescents et jeunes du Nord-Kivu

L’organisation d’encadrement des jeunes « YARH » qui milite pour la santé sexuelle et reproductive des adolescents a organisé ce vendredi 4 mars 2022, un atelier de plaidoyer et validation du plan d’utilisation durable des contraceptifs pour les jeunes de la province du Nord-Kivu à Goma.

Dans une interview accordée à la presse à l’issue de cet atelier, le Docteur Siméon Binezer, coordonnateur national de YARH, a fait savoir que cette activité visait à trouver des moyens nécessaires en vue d’améliorer et avoir l’accès à l’information relatives aux méthodes contraceptives chez les jeunes, car ajoute-t-il, il a été remarqué un abandon des méthodes contraceptives sur les jeunes suite notamment au manque de plan d’implémentation dans le cadre des méthodes contraceptives.

Tout en parle d’une réussite de cette activité, Siméon Binezer salue l’engagement de leurs partenaires notamment la division provinciale de la santé et d’autres partenaires dans le souci de soutenir les actions des structures Juvéniles à l’instar de « YARD » déterminé dans l’amélioration de la santé sexuelle des adolescents et jeunes sur l’ensemble du territoire national.

Il estime qu’avec l’appui du gouvernement congolais, les objectifs assignés dont le « planning familial 2030, mais aussi et du développement durable en passant de plan en action ».

Prenant part à cet Atelier de plaidoyer et validation du plan d’utilisation durable des contraceptifs pour les adolescents et jeunes au Nord-Kivu, Docteur Javier Kubuya, chef de division provinciale de la santé, n’a pas caché sa satisfaction de voir les jeunes via cette organisation, se battre afin de trouver certaines solutions aux problèmes auxquels ils font face notamment sur la santé sexuelle.

Nous sommes rassurés que lorsque nous serons en train de mettre en œuvre les actions concrètes qui vont nous aider pour résoudre les problématiques liées à la santé sexuelle et reproductive, les mêmes partenaires et les mêmes jeunes pourront également être présents pour apporter leurs contributions” a-t-il indiqué.

Pour sa part, Clovis Kivalia, conseiller médical au ministère provincial de la santé du Nord-Kivu, a soutenu que ce plan vise à rendre accessible la santé sexuelle et de la réduction chez l’adolescent et jeune.

Notons que l’organisation YARH a pour mission d’améliorer la santé sexuelle à travers des plaidoyers, la sensibilisation et l’éducation sexuelle afin d’accroître la disponibilité et l’accessibilité de la qualité en matière de santé sexuelle et reproductive.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Iracan Gratien sur la tuerie de 161 civils à Beni : « Armons les jeunes conformément aux textes légaux pour protéger nos villages »

La situation sécuritaire demeure encore préoccupante dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sous ...