Accueil » ACTUALITE » RDC: Pour Franck Diongo, la RDC n’a qu’un seul Président « Félix Tshisekedi »

RDC: Pour Franck Diongo, la RDC n’a qu’un seul Président « Félix Tshisekedi »

Plus d’une semaine après sa libération du Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshsasa (ex prison de Makala), Franck Diongo, président du Mouvement Lumumbiste Progressiste « MLP », s’est exprimé ce mardi 2 avril sur la situation politique du pays.

Devant la presse, l’ancien passionnaire de Makala a abordé plusieurs sujets d’actualités notamment les revendications poste-électorales et l’accord FCC-CACH.

Sur le premier sujet, le parti de Franck Diongo a pris acte de l’élection de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême et l’invite à convoquer un dialogue afin de mettre un terme aux différentes revendications poste-électorales qui, selon lui, risqueraient de menacer la légitimité des institutions.

« Le MLP considère, jusqu’à ce jour la République Démocratique du Congo n’a qu’un seul Président à savoir, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo …La solution adéquate à cette récurrente crise de légitimité des institutions et des animateurs passe indéniablement par un dialogue de réconciliation nationale entre les filles et fils du pays. En vue de promouvoir la cohésion nationale et l’unité… Ce dialogue que nous prônons doit être inclusif, franc, sincère et sans tabou. Il devra, estimons-nous, être convoqué par le chef de l’Etat, suivant son vœu exprimé lors de son investiture, de réconcilier tous les Congolais », a dit le président du MLP.

En ce qui est de l’accord FCC-CACH, l’opposant estime que c’est Félix Tshisekedi qui est « le chef de fil » de cette coalition gouvernementale.

« Il convient de préciser ces deux regroupements différents de par leur mécanisme fonctionnel. Car en effet, la coalition sous-entend, une alliance momentanée formée dans le but de défendre les intérêts communs. Dans ce cas, elle ne peut y avoir qu’une seule autorité ou chef de fil qui donne l’impulsion. Dans le cas d’espèce, nous estimons pour notre part, que l’alliance formée entre le CACH et le FCC, n’a en principe qu’un seul chef de fil ou autorité qui s’appelle Félix Tshisekedi, le seul ayant le pouvoir de définir et de conduire avec son premier ministre, la politique de la nation, l’option de la cohabitation ayant été écartée par les principales parties prenantes à ladite alliance », a précisé Diongo Shamba.

DVT-ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...