Accueil » ACTUALITE » RDC : Muhindo Nzangi quitte Katumbi avec 8 députés nationaux, 13 provinciaux et un sénateur et lance son parti politique « AVRP »

RDC : Muhindo Nzangi quitte Katumbi avec 8 députés nationaux, 13 provinciaux et un sénateur et lance son parti politique « AVRP »

Le ministre national de l’enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi Butondo a lancé officiellement son parti politique ce mardi 19 juillet 2022 à Kinshasa.

Cet ancien proche de Moïse Katumbi, qualifie son parti politique « Action des volontaires pour la relève patriotique » AVRP, d’un nouveau-né avec les dents et sera à l’en croire, un de ces grands partis politiques en République démocratique du Congo.

« Ce parti va être parmi les grands partis de ce pays. Parce qu’à sa naissance, il a 8 députés nationaux, 13 députés provinciaux, un sénateur et un ministre National. AVRP n’est donc pas un petit parti politique, c’est un bébé qui est né avec les dents » a dit Muhindo Nzangi, autorité morale d’AVRP.

D’après Muhindo Nzangi, sa famille politique qui a pour devise « patriotisme, travail et l’excellence », prône sur le plan politique, un État fédéral la refondation de l’armée congolaise pour la défense digne du territoire national.

« Nous ne pouvons pas nous séparer des autres en parlant mal d’eux. Nous avons pris l’option de prendre notre destin en main pour avoir un groupe qui va nous aider à défendre nos idées de la manière la plus libre pour apporter notre pierre à la construction du pays. Notre devise est le patriotisme, le travail et l’excellence puisque les actes que nous observons aujourd’hui, montrent en suffisance que dans la mentalité des Congolais, nous avons perdu le patriotisme. Nous prônons aussi le travail, car nous savons que c’est par le travail que nous construirons, ce pays » a martelé Nzangi Butondo.

À lui d’ajouter :

« Notre parti croit à un état fédéral, puisque nous sentons que toutes les richesses de la RDC sont consommées à Kinshasa alors qu’elles sont produites dans les provinces, elles sont toutes consommées à Kinshasa, or le développement des provinces ne viendra pas de Kinshasa, il viendra de provinces elles-mêmes. Il faut autonomiser les provinces, pour que chaque province à partir de la correction que nous avons faite à la loi. Nous sommes contre la politique d’asphyxie contre les provinces qui est en train de se faire dans ce pays où les provinces ne reçoivent même pas la petite rétrocession qui a été prévue pour leur fonctionnement. Nous prônons aussi l’élection des gouverneurs au suffrage direct, le peuple doit élire leur Gouverneur pour empêcher des motions intempestives et donner plus d’autonomie politique aux Gouverneurs. L’armée que nous avons aujourd’hui, celle qui vient de raccommodage des unités venues de différentes rébellions soutenues par des Etats qui jusqu’aujourd’hui, sont des ennemis. Elle doit être refondée et recréée ».

Les messages d’encouragement et de félicitations pour cette création fusent de partout. C’est par exemple, celui du gouverneur civil de la province du Nord-Kivu en congé suite à l’instauration de l’état de siège.

Via son compte Twitter exploité par ACTU24.CD ce même mardi, Carly Nzanzu Kasivita souhaite plein succès au ministre Nzangi et sa nouvelle famille politique.

« Félicitations à vous honorable Nzangi pour le lancement ce jour, d’une formation politique. Bon vent pour le nouveau-né et je vous souhaite plein succès dans la suite du parcours » a-t-il.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...