Accueil » ACTUALITE » RDC/Motion contre le ministre de la Défense : la population du Nord-Kivu victime des atrocités soutient la démarche du député Iracan Gratien

RDC/Motion contre le ministre de la Défense : la population du Nord-Kivu victime des atrocités soutient la démarche du député Iracan Gratien

La population de la province du Nord-Kivu, notamment celle des villes de Goma et Beni, salue la démarche du député Iracan Gratien, élu de la province de l’Ituri, celle d’initier une motion de déchéance contre le ministre national de la défense. Selon cet élu national, le ministre a failli à sa mission régalienne, vu la persistance de l’insécurité grandissante dans la partie Est de la République démocratique du Congo. Cette population a exprimé son soutien total au député Iracan Gratien, initiateur de ladite motion, tel que l’a observé notre reporter sur le lieu.

Claude Kinyonyi, habitant de Goma qui salue pour sa part le courage qu’a fait preuve cet élu de l’Ituri, en initiant cette motion suite à la recrudescence de l’insécurité dans la partie Est du pays, dit avoir constaté que plusieurs hommes politiques de la RDC s’illustrent par le blocage des bonnes démarches visant la stabilité du pays, et cela dans le souci non seulement de défendre leurs intérêts personnels mais aussi ceux de leurs familles politiques.

Décriant en outre, la situation sécuritaire qui reste morose dans la partie Est du pays, cet habitant de Goma estime qu’il est temps que le ministre national de défense laisse le fauteuil à un autre, car indique-t-il, son bilan est largement négatif.

Nous saluons l’initiative du député national de l’Ituri préoccupé par les souffrances que traversent ses électeurs. Mais nous sommes surpris de voir que certains députés nationaux veulent étouffer cette initiative pour défendre les intérêts de leur regroupements ou partis politiques. Leurs agissements se répercutent sur la population de l’Est de la RDC. La situation sécuritaire reste encore alarmante dans plusieurs provinces du pays. C’est depuis longtemps que les miliciens de la CODECO tuent en Ituri, les ADF également à Beni. Nous appelons ceux-là qui veulent étouffer cette initiative, au bon sens et agir pour l’intérêt de la nation“, a indiqué Claude Kinyonyi, habitant de Goma.

De son côté, la société civile coordination urbaine de Beni l’une des zones sous menace des groupes armés depuis plusieurs années, soutenant également cette démarche, appelle par le biais de son président Kizito Bin Hangi, le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi à s’impliquer personnellement dans cette affaire afin de sauver les vies de populations de la partie Est, plusieurs fois victimes des affres de guerre leur infligées par des groupes armés locaux, nationaux et étrangers.

Nous comme société civile, nous soutenons cette initiative vu que la situation sécuritaire demeure précaire à l’Est du pays. Nous sommes désolés d’écouter qu’il y a certains députés qui veulent bloquer cette démarche, ce n’est pas vraiment une bonne manière de faire de la part de ces élus. L’Assemblée nationale était dans ses devoirs régaliens. Étant le garant de la nation, le chef de l’État devrait y tirer des leçons, et tirer l’attention de certains élus du FCC qui voudraient étouffer la démocratie. S’il y a tuerie, et autres violations, cela pèse au dos du chef de l’État. Ces élus ne veulent pas que le chef de l’État qui a la volonté de pacifier le pays, atteigne ses objectifs. Le chef de l’État doit prendre ses responsabilités. L’initiateur de la motion a le soutien de toute la population du Nord-Kivu malgré tout”, a laissé entendre, Kizito Bin Hangi, président de la société civile ville de Beni joint par Actu24.CD

Nous comprenons donc que la coalition FCC-CACH au pouvoir n’est pas préoccupée par la situation désastreuse que subissent les compatriotes de la partie orientale de notre pays. Protéger un ministre qui a failli dans sa mission de protection de la population conformément aux articles 16 et 52 de notre constitution, revient tout simplement à accepter l’impunité dans les pays”, a écrit cet élu de l’Ituri à Jeanine Mabunda.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sud-Kivu : la jeunesse de l’UNC demande à la hiérarchie du parti de suspendre toute collaboration avec l’UDPS

Dans une déclaration devant la presse à Bukavu ce vendredi 3 juillet 2020, la jeunesse ...