Accueil » ACTUALITE » RDC : l’Indien Harish Jagtani dit n’être «ni un proche, ni un intermédiaire» de Joseph Kabila

RDC : l’Indien Harish Jagtani dit n’être «ni un proche, ni un intermédiaire» de Joseph Kabila

Certains surnomment Harish Jagtani le « Dan Gertler indien », du nom de cet homme d’affaires israélien sulfureux, ami de Joseph Kabila. L’ancien chef de l’État de la République démocratique du Congo (RDC) a démenti toute relation avec cet homme d’affaires indien. Pourtant, en moins de 15 ans, Harish Jagtani a bâti un empire au pays de Joseph Kabila qui profite aussi à ses proches et à ses associés. L’homme d’affaires indien nous a adressé le 21 mai un droit de réponse aux nombreuses questions soulevées par RFI avant la publication de notre enquête le 7 mai.

Harish Jagtani affirme, par l’intermédiaire de ses avocats, qu’il « n’est pas un proche ni un intermédiaire pour l’ancien président de la République, Joseph Kabila, qu’il ne connaît pas personnellement ». Une série de photos obtenue depuis par RFI montre l’homme d’affaire indien et sa famille avec l’ancienne Première dame de RDC, Olive Lembe di Sita, au cours de fêtes et de dîners de famille.

Harish Jagtani nie également « être l’auteur de portage financier pour quelle que haute personnalité que ce soit » quand dans l’enquête de RFI publiée le 7 mai, proches et rivaux évoquaient des noms d’officiels congolais qui avaient investi dans ses tours.

Sa société Modern Construction est « active depuis 2007 et a à son actif pour plus de 20 projets réalisés et 5 en cours ». La Tour Kiyo Ya Sita « n’appartient pas, comme il est suggéré, à l’ancienne famille présidentielle ».

Pour ce qui est du marché de rénovation de la salle plénière du Sénat, Harish Jagtani souligne qu’il « a été fait strictement application de la réglementation sur les marchés publics ». L’homme d’affaires indien assure que ces travaux n’ont pas été surfacturés et qu’ils restent « impayés à ce jour ».

Pour ce qui est des allégations relatives au transport d’armes et de munitions par Services Air devenu Serve Air Cargo, l’un des premiers transporteurs du pays, Harish Jagtani reconnaît qu’il est arrivé que la compagnie ait été « abusée par des personnes ayant fait embarquer du matériel tel qu’armes ou munitions. Ces abus, lorsqu’ils ont été découverts ont fait l’objet de dénonciations ».

RFI/Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Insécurité en RDC : “Des dirigeants non élus n’ont pas de compte à rendre au peuple”, clame Martin Fayulu

L’opposant congolais Martin Fayulu Madidi initiateur du fameux combat de la “vérité des urnes”, ne ...