Accueil » ACTUALITE » RDC : libéré de Makala et attendu à Goma ce mardi, le DG de SOCOC n’a pas effectué son voyage

RDC : libéré de Makala et attendu à Goma ce mardi, le DG de SOCOC n’a pas effectué son voyage

Modeste Makabuza Directeur Général de la Société Congolaise de Construction (SOCOC) l’un des bénéficiaires de la récente grâce présidentielle, n’a pas regagné sa ville de Goma tel qu’annoncé par ses proches et dont la mobilisation était au top à l’aéroport international de Goma. Il faillait donc attendre 11 heures 30 pour que l’annonce du report de son voyage intervienne par le biais de l’un de ses collaborateurs.

Dans une interview accordée à la presse sur place, Komayombi Simba député provincial et opérateur économique, a justifié ce report du voyage du numéro de cette société mise en place par des hommes d’affaires congolais plus particulièrement des pétroliers du nord-Kivu, par l’état de santé de ce dernier qui pourra ajoute-t-il, regagné Goma dans les prochains jours.

“Notre frère Modeste Makabuza vient de me dire qu’il ne se sent pas bien et c’est pour cette raison qu’il ne vient pas ce mardi. Je viens de communiquer avec lui, il me dit qu’il vient dans les prochains jours sans préciser la date exacte. Je n’ai pas d’autres raisons à vous donner à part son état de santé.” a-t-il dit tout en félicitant le chef de l’État pour cette libération.

Condamné au premier degré à un an des travaux forcés pour détournement des derniers publics à l’issue du fameux procès dit des 100 premiers jours du chef de l’État, Modeste Makabuza DG de SOCOC a été libéré le 8 janvier dernier, au même moment que Benjamin Wenga DG de l’OVD.

Pendant que la société civile forces vives coordination provinciale du Nord-Kivu salue cette libération et sollicite auprès de Félix Antoine Tshisekedi, la finalisation de l’exécution des travaux retenus dans le programme des 100 jours dans la ville de Goma, l’association congolaise pour l’accès à la Justice (ACAJ) aux côtés d’autres structures de défense des droits de l’homme qualifient cette libération non seulement d’illégale, mais également d’une remise en cause flagrante du combat contre la corruption pourtant salué et soutenu selon elles, au niveau tant national qu’international.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Didier Manzenga au Nord-Kivu pour la réception officielle de la piste de l’aéroport de Goma

Le ministre national de transport et voies de communication séjourne depuis les heures d’après de ...