Accueil » ACTUALITE » RDC : les mécontents de la répartition des ministères régaliens

RDC : les mécontents de la répartition des ministères régaliens

Ils sont nombreux. Surtout dans le camp d’hostiles de l’existence même de la coalition CACH-FCC. Les négociateurs de deux plateformes politiques ont remis un accord de coalition gouvernementale au premier ministre Ilunga Ilunkamba pour la formation du gouvernement, lors d’une conférence de presse. L’ancien candidat à la présidence de la République Noël Tshiani, fustige un programme du média français Rfi sur cette question lundi dans la matinée.

Selon certains détails dévoilés par plusieurs sources, relayés notamment par la Radio France Internationale, la Défense, la Justice, les Mines et les Finances reviendront aux partisans de l’ancien Président lorsque les Affaires étrangères, l’Intérieur, le Budget et l’Économie seront gérés par le CACH.

Une répartition de responsabilités régaliennes que le journal Burkinabé Observateur Paalga, repris dans la revue de presse de Rfi du 31 juillet dernier, considère qu’elle réduit Felix Tshisekedi au « président potiche ».

Noël Tshiani Mwadianvita, rebondi en y donnant un surplus d’éléments.

« Dans sa carte blanche sur la répartition des ministères entre FCC et CACH, RFI traite Felix-Antoine Tshisekedi de Président « Potiche », c’est à dire « Personne qui n’a qu’un rôle de représentation, sans pouvoir réel ». Que devons nous répondre à RFI en tant que peuple averti ? », questionne-t-il non sans bonne humeur.

Une autre ancienne candidate à la présidence de la République, Marie-Josée Ifoku, ne veut simplement rien entendre d’une telle répartition.

« L’incapacité avérée à rendre justice pendant 18 ans interdit au FCC toutes prétentions à ce ministère. Le Président Felix Tshisekedi, les ministères régaliens sont par leurs natures non négociables. Rupture du système… », interpelle-t-elle.

L’accord entre les deux camps acté, il ne reste que la formation du gouvernement que le premier ministre est actuellement en train de conduire. Les négociateurs estiment que sa publication n’est plus pour longtemps.

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...