Accueil » ACTUALITE » RDC: Félix Tshisekedi appelé à dissoudre les cellules politiques du PPRD au sein des entreprises publiques

RDC: Félix Tshisekedi appelé à dissoudre les cellules politiques du PPRD au sein des entreprises publiques

Claude Lubaya a, en sa qualité de député national, rendu publique le contenu d’un communiqué ce lundi 8 avril, dans lequel il appelle Félix Tshisekedi, Chef de l’État, à dissoudre les cellules politiques du PPRD et autres partis, installées dans les entreprises.

« J’en appelle à la responsabilité du président de la République, Félix Tshisekedi, à user des tous les moyens en son pouvoir, pour prendre des mesures conservatoires, notamment la dissolution des cellules politiques du PPRD et autres partis installées dans les entreprises et la dépolitisation de celles-ci, la désignation des hauts fonctionnaires pour veiller à la mise en œuvre des mesures conservatoires ainsi édictées », a écrit Claudel Lubaya.

L’élu de la circonscription électorale de Kananga estime que le régime de Kabila a introduit un système défaillant dans la gestion des établissements publics, en les partageant selon les clans politiques au détriment de la méritocratie.

« Les entreprises publiques ont été réduites en simple butin partagé entre politiques au détriment de l’intérêt général et au mépris des principes universels de gouvernance d’entreprise ainsi que de bonnes pratiques qui en découlent », a-t-il ajouté.

Ce modèle ruineux et défaillant, poursuit-il, « comporte plusieurs lacunes et a démontré toutes ses limites. Preuve : Gécamines, MIBA, OKIMO, LAC, SNCC, RVA,CMDC, OGEFREM, BUKANGA LONZO et autres, appelés à être des fleurons de notre économie ont été ruinées au fil des ans par des mandataires protégés par des parapluies politiques et jouissant d’une impunité absolue, nommés pour la plupart, pas sur base de mérites quelconques ou de compétences mais simplement par connivences effectives et ou leur activisme démesuré ».

Cet énième appel de Claudel Lubaya n’en est pas le premier. Pour rappel, il a appelé la semaine dernière à la suppression de « go pass », taxe payé par les passagers à l’aéroport de N’djili, avant l’embarquement.

Louange Vangu-ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...