Accueil » ACTUALITE » Procès en appel : la peine de Jacky Ndala passe de 2 ans à 22 mois de prison

Procès en appel : la peine de Jacky Ndala passe de 2 ans à 22 mois de prison

Le coordonnateur de la ligue des jeunes d’Ensemble pour la République, parti cher à Moïse Katumbi, Jacky Ndala, voit sa peine être réduite à 22 mois en appel. Ceci, après avoir été condamné au premier degré à 2 ans de prison (servitude pénale), soit 24 mois, pour incitation à la désobéissance civile.

Tel a décidé le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Kinkole, dans son jugement rendu mercredi 01 septembre. « Le TGI s’est prononcé à 22 mois de prison », a réagi de manière brève Me Papy Mbaki, avocat de J. Ndala.

Tenez, Jacky Ndala avait été appréhendé dans sa domicile par les agents de l’agence nationale de renseignements, après qu’il ait demandé aux jeunes membres de son parti, dans un message à Lingala, de se tenir prêts pour aller protester au palais du peuple si une proposition de loi controversée était débattue (faisant allusion à la proposition de loi sur la congolité de Noël Tshiani, ndlr).

Présenté devant le procureur le 20 juillet dernier, il sera condamné à 2 ans de prison, après avoir été jugé en procédure de flagrance, pour « incitation à la désobéissance civile » et transféré à la prison centrale de Makala.

Quelques jours après, « Human Rights Watch », une structure de défense des droits de l’homme a qualifié ainsi ce procès de hâtif dont la condamnation relevait d’une répression croissante contre les voix dissidentes.

« Les autorités peuvent poursuivre les auteurs d’incitations à la violence. Mais un procès hâtif et une si lourde condamnation suggèrent que l’affaire Ndala relevait davantage de la répression croissante contre les voix dissidentes que d’une véritable question d’ordre public », dénonçait HRW.

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Attaque de la prison de Kakwangura à Butembo : des morts enregistrés et des prisonniers évadés

La prison centrale de Kakwangura dans la ville de Butembo a été attaquée tôt le ...