Accueil » ACTUALITE » Procès de deux experts de l’ONU à Kananga : les zones d’ombre persistent

Procès de deux experts de l’ONU à Kananga : les zones d’ombre persistent

Le fameux procès sur le meurtre de deux experts de l’ONU s’est poursuivi ce lundi 12 août, devant la cour militaire de l’ex-Kasaï occidental. Mulumba Muteba, l’un des prévenus a été de nouveau invité à s’expliquer sur son implication dans ledit meurtre de deux experts se l’ONU.

Le prévenu était confronté aux déclarations de Vincent Manga, le citant dans le procès-verbal. Mulumba Jaria a affirmé qu’il avait vécu la scène dans la parcelle de Bulabula avant que les experts soient amenés à la rivière Muyumesuila pour être exécuté et même après l’heure de partage de bières.

À l’audience, le Ministère public est revenu sur le PV dans lequel, Vincent Manga présenté comme Chef miliciens, cite Mulumba Muteba d’avoir participé autour des autres Chefs à la décision sur le sort à réserver aux experts de l’Onu. Jaria avait l’autorité supérieure sur Bulabula et c’est lui qui aurait récupéré les biens des experts, a déclaré le ministère public se référant au PV de Manga, qui aurait co-présidé le conseil qui a décidé de la mort des experts.

Réagissant, l’incriminé a rejeté ces accusations, soutenant qu’il avait entendu Vincent Manga dire que les experts de l’Onu étaient des traitres, avant d’ordonner qu’ils soient amené à la rivière pour leur exécution.

Faisant foi aux légendes coriaces, ce procès se poursuivra dans le tout le prochain jour.

Alain Mpunga

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...