Accueil » ACTUALITE » Prestation de serment des trois juges : Puis Muabilu réprimandé par son regroupement politique

Prestation de serment des trois juges : Puis Muabilu réprimandé par son regroupement politique

Le regroupement politique Alliance pour l’avenir (AA/a) dont Puis Muabilu fait partie, a tenu une déclaration le samedi 24 octobre dans la capitale congolaise. L’objet, le desavœu à l’égard du « comportement » du ministre en charge de l’Urbanisme et habitat Pius Muabilu. Ses pères lui reprochent d’avoir pris part à la cérémonie de prestation de serment des trois juges de la Cour constitutionnelle.

Le regroupement AA/a est membre du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme politique de l’ancien président Joseph Kabila. Elle qui conteste les nominations de ces juges par le président congolais Félix Tshisekedi, a demandé à ces cadres de ne pas prendre part à ladite cérémonie, tenue mercredi dernier au Palais du peuple, siège du Parlement congolais.

« Le regroupement politique AA/a informe l’opinion nationale qu’il a suivi comme tout le monde que l’un de ses cadres en la personne du ministre d’État à l’Urbanisme et habitat a assisté à la manifestation de prestation de serment des juges constitutionnels contrairement à la position du FCC », dit la déclaration.

Qui poursuit en exprimant son desavœu, « la conférence des présidents des partis politiques membres du regroupement politique AA/a désapprouve ce comportement et tient à préciser que la présence de ce cadre à cette cérémonie l’a été à titre individuel et n’engage donc pas le regroupement. »

Vu les bruits qui ont suivi sa participation à ce prestation de serment, jugée comme refus d’obéir au mot d’ordre de sa famille politique, le ministre s’est exprimé à travers un tweet sur son compte officiel.

« Mes chers compatriotes, répondre à l’invitation du chef de l’État, en tant que ministre du gouvernement, n’est pas une renonciation à mon appartenance à ma famille Politique. C’est plutôt un comportement républicain. »

Contacté à propos du ministre, un haut cadre du FCC s’est voulu plus clair : « Il n’est plus avec nous depuis plusieurs mois. Il l’a seulement rendu public. »

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Nord-Kivu : chiffré à près de 91 millions de dollars, le projet d’édit budgétaire 2021 est jugé recevable par l’organe délibérant

L’assemblée provinciale du Nord-Kivu a examiné le projet d’édit budgétaire exercice 2021 du gouvernement provincial ...