Accueil » ACTUALITE » Prestation de serment de trois juges : “hier, on avait la justice de Kabila, nous ne souhaitons pas avoir la justice de Tshisekedi, mais une justice indépendante” (Patrick Mundeke)

Prestation de serment de trois juges : “hier, on avait la justice de Kabila, nous ne souhaitons pas avoir la justice de Tshisekedi, mais une justice indépendante” (Patrick Mundeke)

Réagissant sur la prestation de serment de trois nouveaux juges membres de la cour constitutionnelle, Patrick Mundeke du parti politique “Ensemble pour la République” appelle le chef de l’État à veiller sur l’indépendance de la justice congolaise après l’entrée en fonction, de ces nouveaux juges afin d’éviter une justice inféodée selon lui, à des systèmes politiques.

Patrick Mundeke, conseiller en charge de la jeunesse de Moïse Katumbi, qui salue la décision prise par son autorité morale, celle demandant à tous les députés de sa famille politique de prendre part à ladite cérémonie de prestation de serment de ces nouveaux juges, indique que l’indépendance de la justice contribue positivement non seulement sur le plan juridique, mais également sécuritaire socle du développement d’une nation.

Il estime en outre, qu’une justice digne de son nom, avec des juges qualifiés d’indépendants, intervient aussi dans la pacification d’une nation et contribuer efficacement sur le bien-être du peuple.

Nous souhaitons que la justice soit indépendante, qu’elle ne soit plus inféodée à de volontés politiques. Hier, on avait la justice de Kabila, on ne souhaite pas demain avoir la justice de Tshisekedi, mais nous souhaitons plutôt avoir la justice indépendante qui fait bien son travail pour permettre à nos villes se développent, car une justice qui a des juges indépendants, pacifie le pays. Nous avons juste soutenu la justice, on n’a pas soutenu un camp quelconque le jour de la prestation de serment.” a dit Patrick Mundeke.

Rappelons que les trois juges nommés il y a quelques mois par le chef de l’État, ont prêté serment mercredi dernier avant d’entrer en fonction. Réunis en urgence le mardi 20 octobre à Kinshasa, les parlementaires du Front commun pour le Congo (FCC) Allié de Cash coalition au pouvoir, avaient décidé de bouder la cérémonie de prestation de serment de nouveaux juges, sous prétexte d’attendre de la haute cour l’interprétation de l’article 158 de la Constitution. 

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Nord-Kivu : chiffré à près de 91 millions de dollars, le projet d’édit budgétaire 2021 est jugé recevable par l’organe délibérant

L’assemblée provinciale du Nord-Kivu a examiné le projet d’édit budgétaire exercice 2021 du gouvernement provincial ...