Accueil » ACTUALITE » Près de 1850 candidats participent au concours d’admission aux FARDC au Nord-Kivu

Près de 1850 candidats participent au concours d’admission aux FARDC au Nord-Kivu

Début ce samedi 13 février du concours militaire d’admission au sein des forces armées congolaises (FARDC) sur l’ensemble du territoire national. En province du Nord-Kivu, près de 1850 candidats dont quelques militaires et des civils prennent part à ce dernier dans les villes de Goma et Beni.

Selon le lieutenant colonel Faustin Ndakala, Directeur des recrutements au sein des FARDC dans cette partie de la RDC, ceux-là qui vont réussir, seront admis pour l’académie spéciale et/ou ordinaire. Il précise également que parmi les candidats, figurent des militaires et civils dont une dizaine des filles et dont l’âge varie en majorité entre 18 et 30 ans.

Au cours de la cérémonie du lancement officiel de ce concours à Beni, le Général-Major Chirimwami commandant du secteur opérationnel Sokola 1 qui a donné le coup d’envoi, a précisé que ce concours d’admission vise à rajeunir les forces armées congolaises afin de renforcer sa prestation dans ses missions régaliennes. Il en appelle en outre, les candidats à la discipline.

“L’armée n’est pas pour les voyous, mais c’est pour les intellectuels. Elle n’est pas la barbarie, car nous ne sommes pas un groupe armé, mais une armée nationale. Dans l’armée, on n’a pas besoin des tricheurs, un officier est en ordre et les superviseurs en seront strictes.” dit-il.

Présent à cette cérémonie, le Maire intérimaire de Beni, Muhindo Bakwanamaha Modeste a de son côté, salué l’engagement des civils issus de sa juridiction pour prouver le besoin de servir sous le drapeau national. 

“Nous remercions de façon singulière, les civils qui ont pris le courage de devenir des grands-officiers pour protéger notre territoire national. Notre armée n’a pas assez des femmes, voilà pourquoi nous encourageons de plus les femmes qui ont décidé d’intégrer cette carrière.” a dit l’autorité urbaine.

Le même concours a été lancé ce samedi dans la ville touristique de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu par le maire de ville.

Mwisa Nkese Timothée en a profité de l’occasion pour exhorter les candidats qui seront retenus à l’issue de ce test, à la discipline et dialogue, mais également au respect des droits humains.

“Pour ceux qui vont être éligibles, je recommande le respect des droits humains et du droit international humanitaire ; que vous allez apprendre dans la convention de Genève et tous les protocoles additionnels.” a-t-il exhorté.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

RDC : la liste complète du gouvernement Sama Lukonde

Le gouvernement Sama Lukonde a été rendu public lundi 12 avril, au terme d’une ordonnance ...