Accueil » ACTUALITE » Pour « perte d’armes », le lieutenant-colonel Masumbuko est poursuivi dans le Sud-Kivu

Pour « perte d’armes », le lieutenant-colonel Masumbuko est poursuivi dans le Sud-Kivu

Le lieutenant-colonel Masumbuko Muhindo Edmond, commandant de bataillon Muranvia est poursuivi par la justice pour perte d’armes par négligence, au courant de l’année 2020.

La cour militaire du Sud-Kivu, siégeant en audience foraine depuis lundi 5 juillet 2021 à Minembwe a entendu les avocats de la défense.

L’officier est reproché d’avoir manifester la négligence alors que certains éléments de son unité faisaient défection avec armes et munitions et rejoignaient le deserteur Makanika, les autres munitions et armes n’ont pas été bien justifiées.

Selon le 1e président de la cour, ce procès sera pédagogique car certains militaires et civils sont toujours cités dans les opérations d’achat et de vente des effets militaires dans les territoires de FIzi, Uvira et Mwenga.

Dans son adresse aux militaires le lundi 5 juillet, le nouveau commandant de la 12eme Brigade de Réaction Rapide, le général de brigade Patrick Opya a promis de sanctionner sans pitié tous les vendeurs et acheteurs des effets militaires dans la zone sous sa responsabilité.

Pendant ce temps trois militaires, présumés assassins de 5 femmes à Minembwe, ont été présentés devant la justice cet après. Il s’agit de 1ere classe Baisende Innoncent, de bataillon Reconnaissance de 1ere classe Wanga Jean-Pierre de 222eme bataillon, et de la 1 ere classe Aksanti Mpanga de ce même bataillon.
L’audience suspendue à 17h pourra reprendre ce mercredi à 9h. Cette information est confirmée par le porte parole des opérations sokola 2 sud-sud, le capitaine Dieudonné Kasereka.

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

UNIKIN : les esprits se calment petit à petit, après une vive tension ce matin

Le calme semble revenir à l’Université de Kinshasa et ses environs, après des vives tensions ...