Accueil » POLITIQUE » Pour Kagame dire que la rebellion M23 est associée  » au Rwanda est donc un non-sens »

Pour Kagame dire que la rebellion M23 est associée  » au Rwanda est donc un non-sens »

Au cours d’une interview accordée au magazine panafricain Jeune Afrique, le président Rwandais, Paul Kagame, a
rejetté les accusations de l’armée congolaise selon lesquelles son pays est associé aux combattants M23. Pour le président du Rwanda, dire cela « est donc un non-sens ». Kagame a, par ailleurs, appelé Kinshasa à récupérer ses combattants qui sont encore sur son sol.

 » Quand le M23 s’est désintégré, certains de ses éléments sont venus au Rwanda, d’autres sont allés en Ouganda, d’autres enfin sont restés au Congo. S’agissant de ceux qui sont au Rwanda, nous avons régulièrement parlé de leur sort avec le gouvernement de Joseph Kabila, puis avec celui de Félix Tshisekedi. Nous avons fait comprendre [à nos pairs] que nous avions désarmé ces individus, qu’on les avait mis dans des camps, et que nous devions surveiller leurs activités. Cette situation n’a que trop duré. Nous avons donc demandé aux Congolais de les reprendre, quel que soit l’endroit où ils les mettent« , a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Les Ougandais ont dû formuler la même demande, puisque beaucoup de membres du M23 se trouvent encore chez eux. Certains sont eux aussi dans des camps, mais un groupe, dirigé par Sultani Makenga, s’est installé près de la frontière commune entre la RDC, le Rwanda et l’Ouganda, du côté ougandais. Il est là depuis deux ans et continue à mener des attaques en RDC. Nous en avons parlé avec les autorités congolaises, et une équipe de vérification a été emmenée à l’endroit précis où ces éléments sont installés. Dire qu’ils sont associés au Rwanda est donc un non-sens« .

Pour rappel, en novembre 2021, les Forces armées de la RDC avaient accusé des combattants M-23 « venus du Rwanda » d’opérer des incursions sur le sol congolais, particulièrement à Tchunza et à Runioni. Selon l’Armée congolaise, ces hommes armés ont été repoussés et sont retournés sur le territoire rwandais d’où ils seraient venus.

Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Serge Kadima considère l’analyse budgetaire de Muzito comme une « manipulation de l’opinion »

L’économiste et écrivain congolais, Serge Kadima Luabeya, considère l’analyse de l’ancien premier ministre, Adolphe Muzito, ...