Accueil » ACTUALITE » Pétition contre Kabund : “Mon collègue a signé lui-même” (J-J. Mamba à l’UNC Simon Mpiana)

Pétition contre Kabund : “Mon collègue a signé lui-même” (J-J. Mamba à l’UNC Simon Mpiana)

C’est en ces termes que le député national Jean-Jacques Mamba, a répondu à son collègue de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Simon Mpiana, qui l’accuse de faux et usage de faux en écriture dans le dossier Jean-Marc Kabund.

L’honorable Mamba confirme que son collègue a signé la pétition en présence d’autres députés “qui peuvent témoigner”. À l’en coire, son accusateur faisait l’objet de pression de la part de son groupe parlementaire. « Nous demandons qu’il soit protégé », a-t-il ironisé.

Il confirme par ailleurs que la démarche contre Jean-Marc Kabund poursuivra son cours malgré le volte-face de son collègue.

« Nos politiques doivent apprendre à s’assumer. Nous ne faiblirons pas », a-t-il lancé sur son compte Twitter, avant d’ajouter : “le règlement intérieur ne permet aucun retrait [de signature]. Donc avec 12 signatures de sur plus pourquoi tricher sur 1 et surtout celle du CACH ?“.

L’honorable Simon Mpiana qui accuse le député Mamba de faux et usage de faux en écriture, a déposé une plainte contre ce dernier.

Jean-Marc Kabund, quant à lui, a été informé vendredi dernier par Jeannine Mabunda, présidente de la chambre basse de la pétition lancée contre lui.

« Honorable premier vice-président, je vous transmets, en annexe de la présente, une pétition signée par 62 députés nationaux et déposée au bureau de l’Assemblée nationale aux fins d’obtenir la déchéance de l’honorable premier vice-président de notre chambre législative. En attendant son examen conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale, spécialement son article 31, cette pétition a été annoncée au cours de la séance plénière du vendredi 15 mai 2020 dans le respect de l’article 34, point 27, de notre règlement intérieur », dit la correspondance de la présidente.

Pour rappel, Jean-Jacques Mamba accuse Jean-Marc Kabund de n’avoir pas fourni des explications sur ses propos en rapport avec les 7 millions USD que coûterait l’organisation d’un congrès au parlement.

Ce lundi, une disposition policière importante au Palais du peuple a été constatée pour dissuader les tentatives de perturbation de la séance plénière.

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Covid 19/Sud-Kivu : la ville de Bukavu enregistre son 4ème décès (ministre de la Santé)

La province du Sud-kivu, précisément la ville de Bukavu, vient d’enregistrer son 4 ème cas ...