Accueil » ACTUALITE » Nyiragongo : matinée agitée, les sinistrés de l’éruption volcanique protestent contre le détournement des assistances à leur faveur

Nyiragongo : matinée agitée, les sinistrés de l’éruption volcanique protestent contre le détournement des assistances à leur faveur

Les sinistrés de la récente éruption du volcan Nyiragongo du 22 mai dernier, vivant dans le site de l’école primaire Kahembe dans la chefferie de Bukumu sont descendus dans la rue le matin de ce mercredi 29 septembre 2021.

Ceux-ci déplorent le détournement par des personnes et/ou cadres à tous les niveaux, des assistances apportées à leur faveur par des associations et personnalités de bonne volonté.

En majorité des mamans, les manifestants ont barricadé avec des pierres la route Goma-Kiwanja au niveau de l’entrée de leur site, paralysant ainsi momentanément la circulation sur cet axe routier.

Vraiment nous sommes fatigués, nous souffrons alors qu’il y a des biens remis aux autorités à notre faveur, mais ces assistances sont souvent remises aux gens qui ne sont même pas des sinistrés et nous ne les connaissons pas dans notre site. Que les autorités nous aident, nous en avons marre” a indiqué à ACTU24.CD, une des manifestants.

Rougie de colère, une jeune fille sinistrée de cette catastrophe naturelle et interrogée par notre reporter a dénoncé le monnayage des jetons par les responsables gardant les assistances avant leur distribution.

Ceux qui reçoivent nos assistances sont de gens qui viennent de Goma alors qu’ils ne sont pas des sinistrés. Nous sommes inquiètes et nous ne savons plus comment vivre de ce site, car on traverse une période difficile” a-t-elle renseigné avec un ton dur. Nous sommes inquiètes et nous ne savons plus comment vivre de ce site, car on traverse une période difficile” a-t-elle renseigné avec un ton dur.

Sur place, certains sinistrés ont décidé de quitter le camp et de se débrouiller ailleurs.

La police est intervenue pour calmer la situation en crépitant quelques balles à l’air, une façon pour elle de disperser les manifestants.

De son côté la société civile coordination territoriale de Nyiragongo déplore et alerte sur la politisation de la gestion non seulement des assistances et de ce site.

Mambo Kawaya, son président, indique également qu’une femme grosse a été brutalisée par un élément des FARDC lors de la distribution d’une quantité de vivres mardi 28 septembre 2021.

Ce mardi, il y a eu beaucoup des cas de violations des droits humains. Une dame enceinte a été tabassée par un militaire FARDC et elle est hospitalisée dans un état critique. Ici, le site est géré politiquement en lieu place, d’être géré d’une manière humanitaire. Les assistances sont souvent détournées à tous les niveaux et les sinistrés abandonnés à leur triste sort” a-t-il regretté.

Il en appelle, les autorités compétentes à prendre cette situation au sérieux et y trouver une solution durable avant que le pire n’arrive.

Plusieurs sources confirment le détournement des assistances remises au compte des sinistrés de cette catastrophe naturelle le 22 mai dernier.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sénat : Matata sur le point de saisir la commission africaine des droits de l’homme pour recouvrir ses immunités

Les démarches sont déjà entamées par les avocats conseils de l’ancien premier ministre Matata Ponyo ...