Accueil » ACTUALITE » Nord-Kivu : “Lancer aujourd’hui des messages contre la Monusco et les ONG ce n’est pas être réaliste” (Carly Nzanzu)

Nord-Kivu : “Lancer aujourd’hui des messages contre la Monusco et les ONG ce n’est pas être réaliste” (Carly Nzanzu)

Pendant que des manifestations s’intensifient dans la province du Nord-Kivu pour exiger le départ de la Monusco jugée “d’inactive” dans les tueries des civils à Beni, le gouverneur de province appelle cependant, ses administrés à l’apaisement et au renforcement de leur mariage avec les services de sécurité afin d’y mettre ensemble terme.

Dans un café de presse tenu ce mercredi 7 avril à l’UNPC section du Nord-Kivu, l’autorité provinciale a indiqué que c’est depuis maintenant plus de 10 ans que cette partie de la RDC fait face à cette insécurité sans précédent attribuée à des groupes armés qui sèment terreur et désolation.

Carly Nzanzu Kasivita estime que généraliser le calvaire vécu dans la région, à l’égard de toutes les organisations internationales présentes au pays, ce n’est pas être réaliste. Il précise par ailleurs, que le gouvernement congolais reste déterminé à mettre fin aux atrocités rebelles à Beni avec l’appui de la brigade “FBI” de la Monusco.

“Aujourd’hui, lancer des messages malheureusement généralisés contre les humanitaires en province, contre les Nations-Unies notamment la Monusco ce n’est pas être réaliste. Nous sommes une province déstabilisée pendant plus de 30 ans, mais il y a des secteurs qui reçoivent de subventions de la solidarité internationale et généralisé notre indignation à toute cette communauté humanitaire, je crois que c’est oublier l’histoire de la RDC.” a-t-il dit.

“Nous sommes membre des Nations-Unies, nous n’allons pas aujourd’hui dire que nous nous débarrassons de ses agences. Il y a donc lieu de regarder dans le même sens quant à ce qui concerne la question de l’instabilité de notre région. On se poserait la question de savoir si c’est la Monusco qui est le maillot faible des Nations-Unies, pourquoi avant l’arrivée de cette mission, en RDC, il y avait toujours des groupes armés” a ajouté Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur du Nord-Kivu.

C’est depuis le début de cette semaine que des mouvements citoyens et quelques structures membres la société civile ont débuté une série de sensibilisation de la population pour l’incivisme fiscal durant 10 jours dans l’objectif d’interpeller le gouvernement congolais à rétablir la paix dans la région de Beni. En outre, ces mouvements citoyens à l’instar de la véranda Mutsanga et la lucha exigent le départ de la Monusco car jugée d’inactive dans les tueries récurrentes dans la région depuis 2014.

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kinshasa : demander pardon à l’Assemblé provinciale pour saisir après la cour constitutionnelle, démarches contradictoires de Néron Mbungu

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu a été déchu de son poste ...