Accueil » ACTUALITE » Nord-Kivu : la jeunesse de l’UDPS appelle les autorités provinciales à sensibiliser les jeunes à ne pas s’enrôler dans des groupes armés

Nord-Kivu : la jeunesse de l’UDPS appelle les autorités provinciales à sensibiliser les jeunes à ne pas s’enrôler dans des groupes armés

La ligue de jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ville de Goma appelle les autorités provinciales à se lancer une fois de plus dans la sensibilisation des jeunes non seulement de la ville de Goma, mais également de toute la province du Nord-Kivu en général qui fait face depuis plusieurs années, à une insécurité grandissante, à se désolidariser de tous groupes armés négatifs qui pullulent et sèment terreur et désolation dans le chef des populations de cette partie Orientale de la République démocratique du Congo.

À en croire Yanic Mukendi, Premier vice-président de la ligue des jeunes de l’UDPS fédération de Goma, des jeunes œuvrant au sein des groupes armés négatifs qui s’illustrent par des actes de violation des droits humains, sont à la base de cette persistance de l’insécurité sans précédent dans la province du Nord-Kivu. C’est ainsi qu’il revient sur l’appel du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi lors de son passage à Goma au mois d’avril 2019, demandant aux autorités provinciales à renforcer leurs stratégies de sensibilisation de jeunes à se désolidariser de tous mouvements négatifs afin de servir la nation congolaise pour le retour de la paix durable dans cette partie de la RDC.

Les autorités provinciales doivent accompagner le chef de l’État à sensibiliser les jeunes à ne pas s’enrôler dans des groupes qui ne nous avantagent à rien. Le chef de l’État a le souci du rétablissement de la paix dans notre région. Le Congo ne peut être construit que par des jeunes”, a-t-il dit au cours d’une interview accordée à la presse ce jeudi 17 septembre à Goma.

Tout en saluant l’initiative du chef de l’État, celle d’organiser un mini-sommet avec ses homologues du Rwanda, Ouganda, Burundi et Angola afin de voir par quels moyens contribuer ensemble à la pacification de la région des grands, celui-ci estime que ces assises produiront de résultats palpables sur plusieurs relations entres ces États.

Il sied de signaler que la situation sécuritaire inquiétante dans la partie Est de la RDC sera également débattue au cours du mini-sommet de chefs d’État de la région de grands lacs qui se tiendra ce dimanche à Goma sur invitation du président congolais, Félix Antoine Tshisekedi.

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Affaire Minembwe : Tembos Yotama saisit le Conseil d’État pour exiger l’annulation du décret conférant à cette entité le statut de commune

Pendant que la fameuse installation des animateurs de la commune de Minembwe au Sud-Kivu déchire ...