Accueil » ACTUALITE » NORD-KIVU : LA CNSS SE DOTE D’UN NOUVEAU BÂTIMENT ADMINISTRATIF À RUTSHURU

NORD-KIVU : LA CNSS SE DOTE D’UN NOUVEAU BÂTIMENT ADMINISTRATIF À RUTSHURU

La Caisse nationale de Sécurité Sociale (CNSS) vient de se doter d’un nouveau bâtiment administratif de l’antenne de Ruthuru dans la province du Nord-Kivu. L’inauguration de cette bâtisse a eu lieu le mardi 28 août dernier. Le PCA de cet établissement public, le Prof Sekimonio Wa Mangango a fait le déplacement pour cette province pour présider la cérémonie de consécration de cet édifice réalisé à son initiative et mis en exécution par le Comité de gestion. Chapeau bas au DG Agnès Mwad Nawej.

Les cadres et agents de l’antenne de la CNSS Rutshuru vont désormais travailler dans leur propre bâtiment et dans de bonnes conditions, grâce à la détermination du Comité de gestion de cette entreprise publique pilotée par Agnès Mwad Nawej. 
Dans son adresse, le PCA de cette entreprise publique a indiqué que la sécurité sociale est la garantie que l’on donne aux travailleurs face aux risques et accidents professionnels. C’est aussi une garantie pour préparer la vieillesse après avoir servi l’entreprise ou le pays », a souligné le PCA. Avant d’insister sur la nouvelle loi sur le régime de sécurité sociale, entrée en vigueur le 15 juillet 2018. 
Dans son mot de bienvenue, le Directeur provincial de la CNSS-Nord-Kivu a loué l’initiative de la hiérarchie pour ce nouveau bâtiment qui fait désormais la fierté de Rutshuru. Il a donné le détail sur le fonctionnement de sa direction, soulignant que le Nord-Kivu compte au total 1145 bénéficiaires des prestations sociales, disséminées à travers ses antennes de Rutshuru, Beni, Butembo, Masisi, et de Walikale. 
Emboitant le pas au PCA, le Directeur provincial de la CNSS Nord-Kivu, Patrice Kambale Kamwenge a aussi mis l’accent sur les innovations contenues dans la nouvelle loi sur le régime de la sécurité sociale. 
Pour sa part, le directeur de la gestion Immobilière-Est (DGI-Est CNSS), Marmeth Komoyombi Mugwiza a exprimé sa gratitude au PCA pour ce geste. Il a rappelé que les autres centres de gestion du Haut-Katanga, du Lualaba et des deux Kasaï attendent le geste pour la poursuite de plusieurs chantiers de la CNSS dans leurs contrées. 
Il a salué la volonté et le dynamisme du DG Agnès Mwad Nawej qui, en un temps record, a mis à la disposition de sa direction les moyens financiers et matériels pour l’achat du terrain qui a abouti à la construction de ce bijou de Rutshuru.
C’est le représentant du Gouverneur empêché, Djeris Kajibwami qui a procédé à la coupure symbolique du ruban. Il était, à cet effet, accompagné du PCA de la CNSS, du Président de l’Assemblée provinciale Jules Hakizumwami et d’autres officiels. 

QUID DES INNOVATIONS DE LA NOUVELLE LOI ?

C’est à la faveur de la nouvelle loi sur le régime de sécurité sociale que l’Institut national de la Sécurité Sociale(INSS) s’est mué, depuis le 15 juillet de l’année en cours, en Caisse Nationale de Sécurité Sociale(CNSS). Une des grandes nouveautés de cette loi est que la branche des prestations couvre tout le territoire national et intègre le principe édicté par la Conférence internationale de la prévoyance sociale (CIPRES) et la convention 102 du 20 juin 1952 sur la norme minimum de la Sécurité sociale. 
Elle intègre le droit aux allocations prénatales et de maternité et le droit aux indemnités journalières pour la femme travailleuse pendant le congé de maternité pour compenser la perte de ses revenus. Grâce à cette réforme, la désormais CNSS veut amorcer, en synergie avec le Gouvernement et les partenaires sociaux, une nouvelle ère de la sécurité sociale empreinte de plus d’assurance.
Pour ce qui est de la branche des pensions, la nouvelle loi prend également en compte les principes de l’égalité entre l’homme et la femme. L’âge de départ d’office à la retraite est fixé à 65 ans tant pour l’homme que pour la femme. Le droit de rachat de la carrière pour tout assuré âgé de 60 ans au moins qui ne totalise pas 180 mois d’assurance, est aussi pris en considération dans cette loi. Il en est de même de l’allocation de vieillesse pour l’assuré ayant moins de 15 ans d’assurance et la pension d’orphelins et de survivant aux ayants droit d’un assuré.
La nouvelle loi consacre aussi quelques innovations en rapport avec la branche des risques professionnels notamment la prise en charge. Il s’agit de la prise en charge, en plus des accidents du travail et des maladies professionnelles, des maladies d’origine professionnelle. L’allongement à 60 jours du délai de déclaration de l’accident de travail et l’allongement à 120 jours du délai de déclaration de maladie professionnelle.

Forum des as

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...