Accueil » ACTUALITE » Nord-Kivu : 63 769 élèves finalistes prennent part à l’EXETAT 2022

Nord-Kivu : 63 769 élèves finalistes prennent part à l’EXETAT 2022

Le Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a officiellement lancé ce lundi 18 juillet 2022, au complexe scolaire Teresa Mira à Goma, la session ordinaire de l’examen d’État session 2022 sur toute l’étendue de sa juridiction.

Dans son allocution, le lieutenant-général Ndima Kongba Constant a salué l’engagement du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi et son gouvernement pour la promotion de l’enseignement et de l’éducation, « gage » du développement de la République démocratique du Congo. Tout en félicitant tous les partenaires dans le secteur de l’éducation pour avoir mis toutes les batteries en marche pour une bonne organisation technique et matérielle de l’examen d’État et de sa sécurisation au maximum ; le gouverneur militaire a salué le sacrifice des parents d’élèves pour l’intérêt de leurs enfants en dépit de la situation actuelle au pays.

63 769 participants répartis dans 190 centres prennent part 1 à l’examen d’État session 2022 sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu.

« Chers Candidats, vous êtes à l’honneur ce jour, les yeux de toute la nation congolaise sont braqués sur vous, car nous sommes conscients que le développement du Congo Fort, Uni, Prospère et Emergence auquel nous aspirons tous, ne peut être possible que grâce à vous. Vous êtes l’espoir et l’avenir de notre beau et grand pays, la RDC. À travers les évaluations périodiques, semestrielles et annuelles, vos enseignants vous ont suffisamment préparé à affronter ces épreuves avec succès. Les questions qui vous seront posées, sont tirées du programme national de l’enseignement » a dit Constant Ndima Kongba, autorité provinciale.

De son côté, l’inspecteur principal provincial de l’EPST au Nord-Kivu 1, a indiqué que les affrontements qui opposent depuis maintenant plus d’un mois, les forces armées de la République démocratique du Congo FARDC au M23 soutenu par le Rwanda dans le territoire de Rutshuru, ont provoqué le déplacement de certains candidats à l’épreuve Nationale et ont affecté négativement sur le taux de participation dans la région. Il rassure cependant, que des dispositions nécessaires sont prises pour que tous les élèves finalistes déplacés, passent cet examen.

« À cause des affrontements entre les FARDC et le M23, les déplacements des populations n’auront pas épargné certains candidats à l’examen d’État et dans ces conditions, le taux de déperdition sera certe cumulé. C’est dans ce même contexte qu’il convient de circonscrire le cas des vulnérables pour le paiement des frais de participation. Les instructions ont été données aux chefs de centres et aux superviseurs quant à ce » a dit l’IPP François Eloko.

Notons que cette session ordinaire de l’Examen d’État a été lancée sur toute l’étendue de la RDC par le ministre national de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Tony Mwaba à Kolwezi dans le Lualaba.

Au total, 933 000 candidats finalistes du secondaire prennent part à ces épreuves sur tout le territoire national. Cet Examen d’Etat ira jusqu’au jeudi 21 juillet prochain.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...