Accueil » ACTUALITE » Nangaa reste formel : « La Ceni ne dépassera pas d’un seul jour le délai de dépôt des candidatures »

Nangaa reste formel : « La Ceni ne dépassera pas d’un seul jour le délai de dépôt des candidatures »

Selon le président de la Ceni, son institution ne dépassera pas d’un seul jour le délai inscrit dans le calendrier électoral en ce qui concerne le dépôt des candidatures à tous les niveaux à savoir présidentiel, législatif national et provincial.

Invité à prendre part au cadre d’échanges « Tomikotisa » pour appui technique aux partis politiques organisé par le National Democratic Institute (NDI), le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante Corneille NANGAA YOBELUO a répondu aux multiples préoccupations des leaders des partis politiques présents.

La Commission Électorale Nationale Indépendante a procédé à l’ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des candidatures des députés provinciaux le 24 Juin dernier et ce, pour un délai de 15 jours qui sera suivi .du dépôt des candidatures présidentielles et des députés nationaux du 25 Juillet 2018 au 08 Août 2018.

Le NDI a, vu les exigences de l’heure, rassemblé les leaders des partis politiques afin d’échanger avec le Président Corneille NANGAA sur les étapes actuelles du processus électoral.

Monsieur Dany KOMLA AYIDA, Directeur Pays du NDI a annoncé, dans son mot de bienvenue, que le NDI a reçu des ressources additionnelles des coopérations britannique et suédoise en Avril 2018 pour encourager la participation des femmes et des jeunes au processus électoral en cours. Il a également remercié le Président de la CENI pour sa disponibilité à prendre part à chaque tenue du programme «Tomikotisa » pour élucider aux leaders des partis les questions brûlantes du processus électoral.

Prenant la parole à son tour, le Président de la CENI Corneille NANGAA YOBELUO a, sans mâcher ses mots, rappeler aux participants que son institution ne dépassera pas d’un seul jour le délai inscrit dans le calendrier électoral en ce qui concerne le dépôt des candidatures à tous les niveaux à savoir présidentiel, législatif national et provincial.

La plus grande question au centre des débats était celle des cautions payées en 2015, que le trésor public a décidé de rembourser aux candidats, la hausse de la caution avec la nouvelle loi électorale, mais il y a également eu des préoccupations liées à l’utilisation de la machine à voter et de 16,6% des personnes enrôlées sans empreintes digitales trouvées dans le nouveau fichier électoral.

Le Patron de la Centrale électorale a souligné que le remboursement de la caution relève de la décision du trésor public. Les candidats ayant payé la caution en 2015 pourraient contacter la DGRAD pour s’imprégner de la procédure requise afin de recouvrir les frais engagés.

Pour ce qui est de 16,6% des personnes enrôlées sans empreintes digitales, la loi n’interdit pas l’enrôlement des personnes avec empreintes illisibles ou encore celui des personnes vivant avec handicap.

Les délégués de l’opposition présents ont rappelé au Président NANGAA les préalables posés pour leur participation aux prochaines échéances électorales entre autres l’utilisation de la machine à voter. Il sied de rappeler que l’utilisation de ladite machine est une option levée par la CENI en vue de rationaliser le coût des élections conformément à l’Accord politique du 31 décembre 2016.

Pour clôturer son intervention, le Président de la CENI a demandé aux hauts cadres des partis politiques de s’atteler à respecter le délai de dépôt des candidatu.res tel que fixé dans le calendrier ‘électoral.

Kipushi : les fidèles de l’église Kimbanguiste face à la machine à voter 
 

La Secrétaire exécutive provinciale (SEP) de la CENI Haut Katanga, Mme Mymy Fabienne MUKULUMOYA accompagné de la délégation de la CENI venue de Kinshasa et en mission de supervision des activités des BRTC, a sensibilisé, le week-end dernier, les fidèles de l’église Kimbanguiste de la cité de Kipushi sur le processus électoral en général. Le Conseiller MUKENA UMBA Jean-Petty a personnellement conduit la délégation de la CENI à cette célébration.

Profitant de ce culte religieux officié par le Pasteur NGOYI, Mme la SEP a donné des explications claires et précises sur la procédure de vote qui se tiendra le 23 décembre prochain. A cette occasion la démonstration sur la machine à voter a été faite devant les fidèles présents au culte. Elle a également présenté les avantages de cette machine qui permettra un vote rapide.

Le chef d’antenne de la CENI/Kipushi, Monsieur Désiré NGANDA BUNDA ainsi que l’administrateur du territoire Monsieur MUSHOTA Christian ont rehaussé de leur présence cette séance.

Juste après le culte Kimbanguiste, un entretien s’est tenu avec l’administrateur du territoire au siège de l’Antenne de la Ceni. Ce dernier a déclaré qu’il s’approprie le programme de sensibilisation de la Ceni surtout avec l’ouverture du BRTC. Il a également indiqué prendre en considération la demande de terrain de la Ceni. Prenant la parole à son tour, le conseiller MUKENA a remercié l’AT de Kipushi pour son implication à la sensibilisation électorale de la population de sa juridiction.

Kasenga : cadre de concertation CENI-Partis politiques et Société civile 

Arrivée dans le territoire de Kasenga, après : 4h de route et de panne mécanique, la délégation de la Ceni venue de Kinshasa, dirigée par le chef de Mission MUKENA Jean Petty et accompagnée de Madame la Sep du Haut Katanga, a participé à un cadre de concertation entre la Ceni, les Partis politiques et la Société civile.

Présent à: cette activité, l’administrateur du territoire de Kasenga, Mr Crispin MUMBAKINDE a confirmé que la sensibilisation avec la machine à voter est nécessaire pour sa population car aux fins fonds de son territoire les habitants n’avaient pas encore vu cette machine. « Lors de nos descentes dans les différents villages nous avons sensibilisé sur la machine à voter sans que ce matériel ne soit vu. Av.ec l’arrivée de ce matériel notre population pourra palper la réalité».

Les mandataires des partis politiques et société civile ont été ravis de simuler le vote à l’aide de la machine à voter et se sont dit satisfaits quant à ce matériel. Aussi le Chef de la délégation venue de Kinshasa a rappelé aux mandataires des Partis politiques la date limite des dépôts des candidatures dans le BRTC qui est fixé au dimanche 08 Juillet 2018.

Pour ce faire Mme la SEP du Haut Katanga a exhorté les mandataires à déposer leurs dossiers à temps afin de leur permettre de disposer du temps nécessaire pour la correction des erreurs éventuelles qui pourraient subvenir lors du remplissage de différents formulaires.

Juste après, Mme Mymy Fabienne MUKULUMOYA a remis officiellement un lot de 5 machines à voter au Chef d’antenne du territoire de Kasenga, Mr. Alexis KILUFIA KAOMA, en présence de l’administrateur du territoire.

Kongo Central: mission de supervision des activités au BRTC Sekebanza par Madame le Secrétaire Exécutif Provincial de la CENI 

S’assurer du bon fonctionnement du Sureau de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) de Sekebanza; évaluer l’évolution du processus de retrait et de dépôt des formulaires de candidature par les candidats indépendants, les partis et regroupements politiques; mettre en œuvre des ajustements nécessaires en vue d’assurer un accueil professionnel et des réponses adéquates aux candidats; lancer un appel aux compétiteurs à la députation provinciale quant au respect strict du délai leur imparti pour le dépôt de leurs dossiers sont des objectifs de la tournée qu’effectue l’équipe conduite par Madame la Secrétaire Exécutif Provincial de la CENI dans le territoire de Sekebanza dans la province du Kongo Central. En marge de cette activité de supervision du BRTC, Madame la SEP a sensibilisé les acteurs politiques et les leaders de la Société civile sur le processus électoral en général et sur la machine à voter en particulier: respect du calendrier électoral, seuil légal de représentativité, innovations de la loi électorale, le remplissage des formulaires sont autant des questions qui ont été abordées par Madame Bernadine KITONDO. La salle de conférence protestante de Kinzau mvuete a servi de cadre à ces échanges citoyens sur le processus électoral.

L’occasion a ainsi été donné aux responsables des Partis politiques et de la Société civile implantés dans cette partie de la République d’expérimenter la machine à voter, cette imprimante qui permettra à chaque électeur d’imprimer in situ dans son Bureau de vote ses trois choix aux scrutins du 23 décembre 2018.

La Prospérité 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De passage à Goma, Uhuru Kinyatta appelle à la cessation des hostilités et demeure favorable au dialogue

Après un séjour dans la capitale de la République démocratique du Congo, l’ancien président Kényan, ...