Accueil » ACTUALITE » Meurtre de l’ambassadeur italien : une équipe de la présidence à Goma pour booster la collaboration entre l’État et les humanitaires

Meurtre de l’ambassadeur italien : une équipe de la présidence à Goma pour booster la collaboration entre l’État et les humanitaires

Renforcer la collaboration entre les diplomates, les autorités tant provinciales que nationales et les humanitaires de différentes ONG, c’est l’objectif de l’arrivée à Goma d’une délégation de la présidence de la République. Christian Bushiri, conseiller principal au collège diplomatique du chef de l’État qui l’a fait savoir, précise que cette visite s’inscrit également dans le cadre de compatir avec la famille du chauffeur de PAM tombé au cours de cette attaque meurtrière, mais aussi de toutes les victimes des atrocités commises dans cette partie du pays par des groupes armés négatifs.

À l’en croire, cette collaboration entre les autorités politico-administratives, les humanitaires et les diplomates permettra de lutter tant soit peu, contre le terrorisme qui se vit dans cette partie depuis plusieurs années.

Christian Bushiri, qui conduit cette délégation, a quelques minutes après leur arrivée dans la ville de Goma, tenu conjointement avec le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita, une réunion à l’intention de la communauté humanitaire et certaines représentations diplomatiques ayant un siège dans la ville de Goma.

“Si nous sommes unis, nous sommes forts, voilà pourquoi nous avons demandé que les humanitaires nous donnent la traçabilité de leurs activités même s’ils sont en ordre par rapport à la loi, ils doivent informer les gouvernements de leur déplacement et nous avons demandé encore plus sur leur descente sur terrain, car nous sommes dans une zone rouge” a dit Christian Bushiri, conseiller principal au collège diplomatique du chef de l’État.

De son côté, Diego Zorrila, coordonnateur humanitaire des Nations-Unies, a décrié les conditions difficiles sur le plan sécuritaire dans lesquelles œuvrent les humanitaires dans ce coin du pays.

Rappelons que le gouvernement congolais a promis s’impliquer les enquêtes en cours afin de dénicher les auteurs de l’assassinat de Luca Attanasio, ambassadeur italien en RDC, sn garde du corps et le chauffeur de PAM qui le conduisait sur l’axe routier Goma-Rutshuru lundi dernier.

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kinshasa : demander pardon à l’Assemblé provinciale pour saisir après la cour constitutionnelle, démarches contradictoires de Néron Mbungu

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu a été déchu de son poste ...