Accueil » ACTUALITE » Meurtre de l’ambassadeur Italien : “Ça va interpeller tout le monde que nous souffrons ici de l’insécurité et que ça doit prendre fin” (M. Nzangi)

Meurtre de l’ambassadeur Italien : “Ça va interpeller tout le monde que nous souffrons ici de l’insécurité et que ça doit prendre fin” (M. Nzangi)

Le député national Muhindo Nzangi Butondo estime que le meurtre de Luca Attanasio, ambassadeur de l’Italie accrédité en République démocratique du Congo, doit interpeller tout le monde entier que la partie Est du pays fait face à une insécurité sans précédent en dépit des efforts consentis de part et d’autre. Il en appelle à l’ouverture des enquêtes crédibles afin de mettre la main sur les vrais auteurs de cet acte ignoble.

Dans une interview accordée à la presse de Goma ce jeudi 25 février quelques minutes après son arrivée pour ses vacances parlementaires, cet élu de Butembo et Goma indique que cet assassinat est l’un des résultats de l’insécurité grandissante dans la province du Nord-Kivu où des groupes armés sèment terreur et désolation.

Cet assassinat doit interpeller tout le monde que nous souffrons ici de l’insécurité et que ça doit rapidement prendre fin. Nous déplorons cette tuerie et nous exigeons que les enquêtes soient faites et tout ce qui a été amorcé comme enquête  pour cet assassinat et pour toutes les autres victimes de cette insécurité, que le procès commence car, on ne veut pas que ça s’arrête ici”, a-t-il dit.

Ce Parlementaire invite en outre, le chef de l’État et le premier ministre à se saisir de cette situation afin d’en ternir compte lors de la formation du prochain gouvernement à l’issue des consultations en cours dans la capitale congolaise.

Nous voulons que le chef de l’État se saisisse de cette situation pour mettre les bonnes personnes à la place qu’il faut pour qu’on puisse pas avoir dans les provinces, des personnes qui vous disent qu’elles ne savaient pas que  l’ambassadeur est arrivé dans leurs juridictions; ça veut dire qu’il y a un problème au niveau des services de sécurité”, a ajouté Muhindo Nzangi.

Notons que le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi a décidé d’envoyer une équipe à Goma pour les enquêtes sur terrain pour dénicher les auteurs et complices dans l’attaque contre le convoi de PAM sur l’axe routier Goma-Rutshuru dans le territoire de Nyiragongo ayant coûté la vie à l’ambassadeur italien, son chauffeur et son garde du corps.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Insécurité à Beni : un autre cheikh et membre de la société civile tué à Mavivi

Un haut cadre de la communauté musulmane a été tué par des hommes armés non ...