Accueil » ACTUALITE » Mégestion à l’ISDR-Goma : le Mouvement Urgences Panafricanistes exige le limogeage du comité de gestion

Mégestion à l’ISDR-Goma : le Mouvement Urgences Panafricanistes exige le limogeage du comité de gestion

L’organisation Urgences Panafricanistes Coordination du Nord-Kivu s’insurge contre ce que elle qualifie de légèreté dans laquelle le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire gère le dossier de mégestion observée à l’Institut Supérieur de Développement Rural(ISDR-Goma). Elle interpelle Thomas Luhaka à ne pas tomber dans des antivaleurs.

C’est dans une déclaration rendue publique mardi 17 mars 2020 que cette organisation dénommée “Organisation Urgences Panafricanistes a d’entrée de jeu, dénoncé la légèreté qu’elle juge de népotisme qui caractérise selon elle, le ministre de l’ESU dans la recherche des solutions durables au sérieux problème qui enfonce cette institution dans le chao. L’organisation Urgences Panafricanistes qui précise que cette crise date depuis le l’ouverture de la présente année académique, lorsque les agents de cet établissement ont alerté sur ce qu’ils ont qualifié de mégestion au sein de l’ISDR-Goma, indique que le DG de cette institution publique Technique pense être au-dessus de tous, car il s’oppose à l’instruction de la commission du ministre qui l’avait demandé de réhabiliter tous les agents suspendus irrégulièrement et injustement.

Cette crise date depuis l’ouverture de l’année académique 2019-2020, une mégestion caractérisée par des détournements de fonds, frais de construction, minerval, frais de mobilité des enseignants visiteurs, frais d’enterinement des diplômes, maltraitance des agents, enseignants et personnel administratif, mais aussi une mégestion administrative caractérisée par l’absences du DG qui passe tout son temps à l’hôpital provincial du Nord-Kivu où il preste comme médecin traitant, des sanctions irrégulières et injustifiées des agents qui alertent sur sa mégestion. Nous demandons au ministre de l’ESU de limoger immédiatement le comité de gestion, si non nous ne cesseront jamais de dénoncer ce népotisme qui est entrain de mettre l’avenir des cadres et étudiants en péril” a-t-on lu dans la déclaration de cette organisation dont la Rédaction de Actu24.CD en a reçu une copie.

Notons que cette organisation se dit être époustouflée par la non matérialisation des déclarations du ministre de l’ESU, Thomas Luhaka faites lors de sa prise de fonction à ce secteur éducatif.

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Autopsie pratiquée sur la dépouille du juge Yanyi Ovungu

La dépouille du juge Raphaël Yanyi, président de la chambre qui dirigeait le procès Vital ...