Accueil » ACTUALITE » Marche de l’opposition du vendredi 26 octobre : A. Kimbuta convie les opposants à une réunion de travail mercredi

Marche de l’opposition du vendredi 26 octobre : A. Kimbuta convie les opposants à une réunion de travail mercredi

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, qui n’a pas encore pris acte (autorisation) de la marche de l’opposition prévue le vendredi 26 octobre ; a, le mardi 22 octobre 2018, invité les opposants à une séance de travail le mercredi 24 octobre à son cabinet.

La marche projetée a pour point de départ l’échangeur de Limete et pour point de chute le siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Entre ces deux points, les opposants emprunteront les Boulevards Lumumba, Sendwe et Triomphal, l’avenue de la Libération (ex 24 novembre) et le Boulevard du 30 juin.

La marche de l’opposition, s’il est autorisée, interviendra un jour avant le grand meeting au Stade Tata Raphaël de la coalition politique et électorale de la majorité : le Front Commun pour le Congo (FCC).
La marche de l’opposition a entre autre pour revendication le rejet de la machine à voter (un dispositif d’impression instantanée des bulletins de vote).
L’UDPS, un des principaux partis de l’opposition, a déclaré qu’elle ne participera pas à cette marche.
Pour elle, machine à voter ou pas, elle ira aux élections le 23 décembre prochain.
Un coup dur pour l’unité d’actions prônée par les leaders de l’opposition.

Deux fractures s’observent désormais dans l’opposition: une ligne pour le boycott et l’autre pour la participation aux élections.
Les candidats validés par la CENI sont prêts à aller aux élections même avec les imperfections du processus électoral.
Les autres opposants invalidé ou exclu, sont favorables à une requalification du processus électoral pour qu’il soit inclusif.

Jeudi prochain en Afrique du Sud, les deux camps de l’opposition se feront face.

7sur7.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...