Accueil » ACTUALITE » Marche anti Malonda à Goma : la police interpelle quelques manifestants

Marche anti Malonda à Goma : la police interpelle quelques manifestants

Quelques militants des mouvements citoyens et partis politiques, en majorité de l’opposition, ont été interpellés par la police nationale congolaise ville de Goma au Nord-Kivu, au cours de la marche dite pacifique organisée par la coalition politique Lamuka sur l’ensemble de la RDC ce lundi 13 juillet.

Certains d’entre eux ont été interpellés tôt le matin pendant la préparation de cette marche dans certains itinéraires dans la ville, pendant que d’autres, ont été arrêtés au cours de la dite marche. 

Comme initialement prévue la marche de plateforme politique Lamuka visant à exiger l’annulation de la désignation de Ronsard Malonda, n’a pas connu son engouement qu’on ressentait lors des mobilisations, car frappée d’interdiction par le commissaire provincial qui pour sa part, celle-ci ne devrait pas avoir lieu pendant cette période pendant laquelle le pays fait face à la pandémie de Covid-19.

Cette autorité policière n’a autorisé qu’une délégation composée des députés provinciaux et des organisateurs de cette manifestation, a déposé leur mémorandum entre les mains de l’autorité provinciale. 

Pendant ce temps, cette dite délégation est au gouvernorat de la province où elle lu son mémo avant de le déposer aux autorités provinciales.

Cependant, nos sources renseignent que dans la partie nord de la ville, soit vers dans le quartier Majengo, les jeunes ont tenté barricader certaines artères principales de la ville par des pierres, mais sans succès grâce à l’intervention des éléments de l’ordre déployés depuis le matin de ce lundi dans plusieurs points chauds de la ville.

Situation en cours…

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Attaque de la prison de Kakwangura à Butembo : des morts enregistrés et des prisonniers évadés

La prison centrale de Kakwangura dans la ville de Butembo a été attaquée tôt le ...