Accueil » ACTUALITE » Manifestations contre l’état de siège : un militant de la lucha tué à Beni, le remplacement du maire policier exigé

Manifestations contre l’état de siège : un militant de la lucha tué à Beni, le remplacement du maire policier exigé

Un militant du mouvement citoyen lutte pour le changement, lucha section de Beni a été tué ce lundi 24 Janvier 2022 lors de la dispersion des manifestants contre la persistance de l’insécurité dans la région de Beni et contre l’inefficacité de l’état de siège dans la province du Nord-Kivu en générale.

D’après les premières informations parvenues à notre Rédaction, le nommé Mumbere Ushindi Dodo a reçu des balles tirées par un élément de la police au niveau du petit marché de Kanzuli dans la commune de Bungulu où une dizaine des militants étaient en rassemblement en guise de dénoncer les violations des droits humains.

Conduite dans une structure sanitaire, la plut proche, la victime a selon nos sources, rendu l’âme quelques minutes plus tard. 

La société civile de Beni qui confirme la nouvelle, fustige cet acte ignoble en plein état de siège et qui porte la signature d’un policier censé sécuriser la population.

Nick Junior Vusindi, membre de cette structure citoyenne estime au nom de cette structure citoyenne, qu’il est opportun que le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi procéde au remplacement de l’autorité urbaine qui à en croire, nos sources, a ordonné les policiers de tirer sur les manifestants.

Le militant vient de tomber suite au manque de professionnalisme de la police. C’est une honte à cet état de siège. On ne peut pas demander une chose et son contraire à la fois. C’est depuis dimanche que des éléments de la police et des FARDC ont circulé dans la ville en promettant la mort à toute personne qui tenterait de manifester et aujourd’hui, ça vient de se concrétiser. Nous regrettons que cette situation coupe la collaboration entre la population et les services de sécurité. Le changement du maire serait une chose urgente” a dit à ACTU24.CD, Nick Junior 

Outre le meurtre de ce militant du mouvement citoyen lutte pour le changement, une trentaine d’autres personnes ont été interpellées par les services de sécurité.

Notons que les activités socio-économiques sont restées paralysées sur toute l’étendue de la ville cosmopolite de Beni ce jour, consécutivement à l’appel du collectif des mouvements citoyens et groupes de pression afin de dénoncer la poursuite des tueries dans cette partie de la République démocratique du Congo et exiger la levée de l’état de siège suite à ce qu’il qualifie d’inefficacité sur le terrain.

Elias Aungama

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Goma : une délégation d’Alphamin Bisie Mining reçue par le Gouverneur militaire

Une délégation de la société Alphamin Bisie Mining a été reçue ce lundi 23 mai ...