Accueil » ACTUALITE » M23 à Rutshuru : Félix Tshisekedi appelé à dépêcher un renfort des militaire bien équipés et motivés

M23 à Rutshuru : Félix Tshisekedi appelé à dépêcher un renfort des militaire bien équipés et motivés

La société civile coordination provinciale du Nord-Kivu demande au président de la République Félix Antoine Tshisekedi de dépêcher le plus vite possible un renfort des militaires bien équipés et motivés dans le territoire de Rutshuru afin de combattre les M23 et mettre un terme à l’activisme de ce groupe armé qui sème la terreur et désolant dans la région il y a peu.

Dans un communiqué rendu public mardi 29 mars 2022 à Goma, cette structure citoyenne a condamné les attaques perpétrées par des combattants du M23 sur des positions des FARDC à Tchanzu et Runyonyi créant une panique totale dans le chef de la population locale qui a immédiatement fui vers des zones supposées sécurisées.

La société civile du Nord-Kivu estime que les attaques du M23 seraient soutenues par des nombreux motifs à l’instar, d’une tentative d’obtenir l’entrée des militaires rwandais en concurrence déloyale avec les militaires ougandais travaillant aux côtés des FARDC dans la traque des ADF au Nord-Kivu et en Ituri ; les velléités pour le Rwanda à bloquer le projet de reconstruction des routes reliant la RDC et l’Ouganda en phase de lancement ; bloquer l’arrivée du pape pour obtenir les négociations entre le M23 et le gouvernement autour de l’accord jugé de « diabolique » de Nairobi et détourner l’attention des militaires congolais face à la guerre contre les ADF et dégarnir les positions dans la partie Nord de la province afin de laisser un ouf de soulagement aux ADF déjà malmenés.

Suite à la situation sécuritaire qui prévaut dans ce coin de la province du Nord-Kivu sous la mesure exceptionnelle de l’état de siège, la société civile coordination provinciale formule plusieurs recommandations.

Au chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi :

• De dépêcher le renfort des militaires des FARDC bien équipés et motivés dans le territoire de Rutshuru,

• D’être très attentif aux alertes de la société civile et déjouer les diversions du M23 et ses alliés qui risquent de déconcentrer les FARDC dans les autres zones opérationnelles,

• D’amplifier les voies diplomatiques pour que la Communauté internationale dans son ensemble décourage les appétits demeurés du Rwanda,

• Ordonner au gouvernement congolais d’apporter une assistance humanitaire aux victimes de ces attaques injustes et injustifiées du M23.

Aux garants de l’accord-cadre d’Addis-Abeba :

• De veiller au respect strict de l’accord de paix Addis-Abeba par les États signataires et surtout les hébergeurs des rebelles du M23,

À la population :

• De demeurer sereine, mobiliser et vigilante face aux menaces et convoitise qui pèsent sur la nation,

• De continuer à soutenir les efforts des FARDC en dénonçant toute personne suspecte.

Dans un communiqué rendu public et lu devant la presse à Goma, le porte-parole du Gouverneur militaire a indiqué que des rebelles du M23 ont abattu mardi 29 mars 2022 un hélicoptère de reconnaissance de la Monusco avec à son bord huit casques bleus et observateurs de la Monusco dans une zone contrôlée par ce mouvement.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Installation du chef de Bukumu : Adèle Bazizane prêche l’unité pour la reconstruction de la chefferie

La députée provinciale Adèle Bazizane Maheshe appelle toute la population du territoire de Nyiragongo en ...