Accueil » ACTUALITE » Lubumbashi : “Tuer les étudiants qui réclament leurs droits est inacceptable. Les responsables de ces crimes doivent répondre de leurs actes”, (Fayulu)
Martin Fayulu, candidat unique de l'opposition pour la présidentielle du 23 décembre en RDC. Il est le président du parti d'opposition- Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECiDe) en sigle.

Lubumbashi : “Tuer les étudiants qui réclament leurs droits est inacceptable. Les responsables de ces crimes doivent répondre de leurs actes”, (Fayulu)

Le candidat malheureux à l’élection présidentielle de décembre dernier a réagi lundi 28 janvier 2019 suite aux heurts qui ont éclaté dans la province du Haut-Katanga entre les étudiants et la police à l’Université de Lubumbashi, “UNILU”, dimanche dernier.

Ces affrontements ont causé des pertes en vies humaines dont 3 du côté des étudiants et 1 de celui de la police nationale congolaise.

Pour le candidat de la coalition de l’opposition LAMUKA, il faut que justice soit faite et que les coupables répondent de leurs actes.

“Tuer les étudiants qui réclament leurs droits est inacceptable. Les responsables de ces crimes doivent répondre de leurs actes.Toutes mes condoléances aux familles des victimes de l’université de Lubumbashi”, a indiqué Martin Fayulu via Twitter.

Pour rappel, plusieurs acteurs politiques congolais ont condamné ces actes à l’instar de l’autre leader de LAMUKA, Moïse Katumbi président de Ensemble pour le Changement.

De son côté, le président de la République Félix Tshisekedi a ordonné que le commissaire principal de la police Yaweli Bertin soit déféré devant la justice militaire afin de subir la rigueur de la loi.

Il a également ordonné que le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Steve Mbikayi soit entendu sur ces faits afin d’établir les responsabilités.

7sur7.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...