Accueil » ACTUALITE » Les mesures gouvernementales pour maîtriser la hausse des prix de biens de première nécessité

Les mesures gouvernementales pour maîtriser la hausse des prix de biens de première nécessité

La ministre de l’Economie Acacia Bandubola a été auditionné ce jeudi par la commission suivi et évaluation de l’Assemblée nationale, sur principalement les prix de biens de première nécessité. Durant cette période de pandémie, le gouvernement a décidé des mesures conjoncturelles ayant pour objet l’investissement dans les secteurs productifs tels l’agriculture, la pêche, l’élevage, le développement rural et l’industrie, a assuré la ministre devant les députés membres de la commission. En outre, le partenariat privé-public est mis à contribution en vue de ravitailler les grands centres urbains en produits agricoles.

À la principale question, pourquoi les prix de biens de première nécessité continuent à grimper alors que certaines taxes sont actuellement gelées ? Elle a tenté apporter sa lumière, la résumant devant la presse.

« Le gouvernement s’active à mettre en place des mesures structurelles pour justement juguler la situation à long et à moyen terme. Aujourd’hui le gouvernement est en train d’investir sur les secteurs productifs de richesse telle que l’agriculture, tels que la pêche et l’élevage, tels que le développement rural et l’industrie(…) Le gouvernement est en partenariat avec une ONG qui fait la récolte de tous les produits agricoles qui viennent soit du ex-Bandundu, soit de la province du Kongo Central, pour les vendre à des prix battant toute concurrence », a-t-elle dit.

Plusieurs autres questions ont été abordées lors de ces échanges en commission, d’autres questions ont été abordées, entre autres la TVA, le petit commerce réservé aux nationaux, le prix du baril de pétrole, mais également les barrières qui obstruent les échanges économiques entre les entités territoriales.

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

R. Malonda à la tête de la CENI : en sa qualité du Secrétaire national adjoint chargé de la mobilisation de l’UDPS, Gecoco Mulumba appelle à une marche pacifique ce 9 juillet

Après les désaveux de différentes couches politiques notamment de l’opposition au sein du parlement suite ...