Accueil » ACTUALITE » Les critiques contre les actes xénophobes en Afrique du sud se multiplient en RDC

Les critiques contre les actes xénophobes en Afrique du sud se multiplient en RDC

Les ressortissants africains sont ces derniers jours victimes d’actes horribles d’une rare violence en Afrique du sud. Les Sud-africains revendiquent leur droit à l’emploi en s’en prenant entre autres au business d’africains. Pillages de magasins, passage à tabac, de véhicules ou autres biens volontairement incendiés… De personnes brûlées, de morts comptés. La peur au ventre, les africains étrangers se renferment chez eux. En Afrique, l’émoi et les vives critiques s’abattent. Un seul mot mis en selle : la xénophobie, compris comme la haine contre l’étranger.

« Assez de larmes et de pleurs ! L’Afrique a besoin aujourd’hui d’unité. Les actes de xénophobie inqualifiables et impardonnables commis en Afrique du Sud par des extrémistes doivent être sévèrement réprimés. Il y va de l’avenir de notre continent. Notre compassion aux victimes », a twitté l’opposant congolais Moïse Katumbi.

Certains souhaitent que les mêmes actes soient appliqués au Sud-africains résidants à l’étranger, tel qu’en Zambie ou les magasins sud-africains Lusaka East Park Mall ont été pris d’assaut.

Le président sud-africain a condamné les violences qui sévissent dans son pays, à ce moment où de marches de protestation sont prévus en RDC, qui compte plusieurs ressortissants en Afrique du sud.

« Le silence fera de nous complice, la xénophobie est un frein pour l’intégration régionale. La ligue des jeunes du PNEC(Parti national pour la nouvelle énergie du Congo) dénonce avec ferveur la nature criminelle de la nouvelle vague xénophobe et lance un appel à l’unité africaine », maugrée un de ces cadres, Hervé Bamune.

Quand s’emporte ce mercredi 04 août, le président du NOGEC(Nouvelle générations congolaises, une plateforme politique), Constant Mutamba.

« NOGEC condamne fermement les actes de xénophobie dont sont victimes nos compatriotes congolais en Afrique du Sud. Elle invite le Gouvernement Congolais à renvoyer l’Ambassadeur Sud-africain et à fermer leurs industries installées en RDC. Réciprocité ».

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...