Accueil » ACTUALITE » Lancement des travaux du projet d’aménagement de l’INRB à Kinshasa

Lancement des travaux du projet d’aménagement de l’INRB à Kinshasa

Le ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction (ITPR), Thomas Luhaka Losendjola, a lancé jeudi à Kinshasa, les travaux du projet d’aménagement de l’Institut national de recherche biomédicale, en présence de son collègue de la Santé publique, Oly Ilunga, et de l’Ambassadeur du Japon en RDC.

Ces travaux sont financés sur un don non remboursable de l’Agence japonaise internationale de coopération (JICA), évalué à hauteur de deux milliards trois cent vingt-cinq yens, soit vingt et un millions de dollars américains.

Cette somme est destinée à la construction, l’approvisionnement et l’installation de l’équipement des laboratoires de niveau de biosécurité supérieur (p3), d’un centre d’essai clinique et d’un centre de formation au sein de l’INRB.

Le ministre Luhaka a fait savoir que ce projet d’aménagement de l’INRB est une propriété du gouvernement de la RDC mis en œuvre avec l’appui de la coopération japonaise.

Les travaux sont exécutés par deux entreprises japonaises, Dai Nippon Construction et Ogawa Seiki, respectivement pour la construction et la fourniture d’équipements.

Ces deux contrats portent sur les montants respectifs de 15.179.397,34 et 1.950.322,57 millions USD. En ce qui concerne le premier contrat, le projet consiste à construire des centres d’essais cliniques, de formation, de diagnostic et de recherche ainsi que des bâtiments auxiliaires.

Le marché des fournitures concerne, l’équipement de sécurité biologique pour les laboratoires p2 et p3, l’autoclaves, d’études, analyseurs d’hématologie, spectrophotomètres, des micro-centrifugeuses et des mélangeurs vortex.

A la question de savoir la place des entreprises congolaises dans ce projet, le ministre Luhaka a indiqué que l’appel d’offres avait été lancé au Japon. A l’ouverture des offres, ce sont les entreprises nippones qui ont gagné lesdits marchés. Les travaux, a-t-il dit, seront exécutés à plus de 80% par des Congolais, les Japonais étant des superviseurs.

L’état des routes actuel est meilleur qu’en 2006 et 2011

M. Luhaka qui réagissait à la préoccupation de l’ACP sur l’état actuel des routes d’intérêt général et urbaines à l’approche des différents scrutins du mois de décembre 2018, a affirmé qu’elles sont meilleures qu’en 2006 et 2011.

A ces deux périodes, la RDC a organisé des élections crédibles et transparentes. Le gouvernement n’a pas d’inquiétudes de ce côté-là, car plusieurs routes ont été réhabilitées et réceptionnées dans le cadre de différents programmes initiés par le gouvernement sur les moyens propres et avec l’appui des partenaires au développement.

Renforcement des capacités de la recherche de l’INRB

Pour le ministre de la Santé publique, le projet d’aménagement de l’INRB a pour objectifs de renforcer la capacité de recherche, de détecter et de notifier les causes des maladies avec beaucoup d’efficacité.

Il a remercié, à l’occasion, les partenaires pour leur appui à la lutte contre l’épidémie de la maladie à virus «Ebola» qui a sévi dans la province de l’Equateur. Il a affirmé que cette épidémie est maîtrisée et qu’il ne reste qu’à déclarer officiellement la fin de l’épidémie. Il a encouragé le Japon en ce qui concerne son appui à la RDC par le financement des projets physiques et scientifiques.

L’aménagement de l’INRB, un projet important pour la RDC, selon l’ambassadeur du Japon en RDC

L’ambassadeur du Japon en RDC M. Hiroshi Karube a indiqué que le projet d’aménagement de l’INRB est d’une importance capitale pour la population congolaise du fait que le pays a connu sa 9ème épidémie de maladie à virus Ebola.

Il a fait remarquer que c’est dans ce cadre que le gouvernement a sollicité du Japon l’aménagement des laboratoires de niveau de sécurité biologique- p3 à l’INRB pour le renforcement des capacités de surveillance et d’analyse épidémiologique en RDC.

Il a affirmé que la demande de la RDC avait été bien accueillie par son pays, soulignant que la consolidation des services de santé fait partie des piliers prioritaires de la coopération japonaise en Afrique.

ACP

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De passage à Goma, Uhuru Kinyatta appelle à la cessation des hostilités et demeure favorable au dialogue

Après un séjour dans la capitale de la République démocratique du Congo, l’ancien président Kényan, ...