Accueil » ACTUALITE » La Monusco garantie la sécurisation des scrutins du 31 mars 2019
Florence Marchal, porte-parole adjointe de la Monusco anime la Conférence de presse de l’ONU du 08/11/2017 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Monusco garantie la sécurisation des scrutins du 31 mars 2019

En marge des élections législatives partielles qui vont se tenir dimanche dans quatre circonscriptions électorales, la mission des nations unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) a pris des initiatives afin de sécuriser les scrutins. C’est ce qui ressort de la conférence de presse hebdomadaire de la Monusco tenue ce mercredi 27 mars, dans son quartier général à Kinshasa.

Ces initiatives consistent notamment, à Beni, en l’organisation avec la police nationale congolaise (PNC), « d’une session de recyclage sur la sécurisation du processus électoral au profit de plus d’une centaine de policiers »

À Yumbi, la Monusco a déployé temporairement une base militaire pour soutenir le travail de monigoring effectué par les équipes du bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme.

À noter que selon le calendrier réaménagé de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), les élections législatives et provinciales devront avoir lieu ce dimanche 31 mars, dans les circonscriptions électorales de Beni, Butembo et Yumbi.

Louange Vangu-ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...