Accueil » ACTUALITE » Kongo-Central : le Gouverneur limoge son assistante Mimi Muyita, à la base de la sextape impliquant le Vice-Gouverneur

Kongo-Central : le Gouverneur limoge son assistante Mimi Muyita, à la base de la sextape impliquant le Vice-Gouverneur

Atou Matubuana, Gouverneur de la province du Kongo-Central au Sud-Ouest de la RDC, vient de signer un arrêté portant révocation d’un membre du personnel administratif de son cabinet, ce jeudi 29 août. Il s’agit de son assistante Mimi Muyita, auteure de la vidéo devenue virale où l’on voit le Vice-Gouverneur Justin Lwamba dénudé et en pleurs, affalé de force en forme assise dans un canapé par une policière.

En réalité, la scène se déroule dans la résidence de l’assistante du Gouverneur. On y voit en tout cinq personnes, la sixième n’est pas apparue dans le champ visuel mais on l’entend parler. C’était une femme.

Il y avait un homme assis à même le sol, à un mètre du Vice-Gouverneur qui est en train de supplier ses bourreaux, constitués de ladite policière, d’un homme qu’il nomme « Edo » et d’un autre un peu plus loin derrière lui. Justin Lwamba les implore, en larmes, de ne pas appeler d’autres policiers, reconnaissant dans ses dires son adultère étant « un homme marié ».

La vidéo est visiblement enregistrée par une femme – on s’aura plus tard que c’était madame Mimi Muyita l’assistante du Gouverneur – qui l’accuse de tentative de viol, au moment où le Vice-Gouverneur bien que larmoyant, affirme partager une relation consentie avec la dame, et que c’est elle d’ailleurs qui lui a fait venir en sa résidence. Accusant au passage le Gouverneur d’être l’instigateur du « coup ».

On apprendra plus tard que monsieur Lwamba sera conduit au Parquet général de la ville de Matadi, et relâché ensuite après désistement de la prétendue victime.

L’affaire a tellement agitée la toile, et plusieurs voix se lèvent pour exiger le limogeage de l’exécutif provincial.

« Les faits sont si graves qu’aucune explication ne suffira pour justifier le maintien de l’actuel exécutif provincial qui s’est couvert d’opprobre en manquant à ses devoirs. Ils doivent être limogés et poursuivis en flagrance; État de droit oblige », twittait le député national Claudel Lubaya.

Et la décision du Gouverneur vient de tomber, révoquant son assistante « pour manquement grave au devoir de déontologie et d’éthique ». Certains pensent que cela n’est pas suffisant, les députés provinciaux doivent destitués le Gouverneur Atou Matubuana lui-même et son Vice Justin Lwamba.

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...