Accueil » ACTUALITE » Le Directeur général de l’OVD estime qu’il n’est pas facile de réaliser des grands travaux sur le sol kinois

Le Directeur général de l’OVD estime qu’il n’est pas facile de réaliser des grands travaux sur le sol kinois

Benjamin Wenga Basubi, directeur général de l’Office de voirie et drainage(OVD), cette entreprise congolaise qui réalise certains projets de construction lié au programme d’urgence de 100 jours de nouveau Président congolais, a intervenu ce mercredi 07 août à la radio Top Congo FM. Des questions portant sur l’évolution de travaux ont été largement exploitées.

Il a tenu rappeler entre autres certaines difficultés rencontrées sur le terrain, qui ont engendré quelques retards.

« Les études géotechnique et géophysique de la capitale ont démontré que le sol de Kinshasa n’est pas de bonne qualité, il ne facilite pas la tâche aux grands travaux. De l’eau se trouve à 40m…
Il y a assez d’eau dans le sous-sol de Kinshasa », rapporte-il.

Avant de revenir sur la polémique autour du coût de ces travaux. La construction d’un saut-de-mouton(ces bifurcations qui sont en train d’être construites pour facilité la circulation routière à Kinshasa) revient à 3 millions de dollars américains.

« Évaluez-vous le coût de la souffrance de kinois qui vivent à ce coin de la ville ? » questionne-t-il, prenant pour exemple les embouteillages monstres enregistrés à la place Pompage au quartier Kinsuka, à l’ouest de Kinshasa. Il vise ici minimiser le coût du saut-de-mouton qui y sera disponible avant decembre prochain, face aux problèmes de circulation qui occasionnent parfois, selon lui, des morts dû aux retards qu’auraient pris parfois certaines ambulances.

Il souhaite que les infrastructures soient objet de priorité pour le prochain gouvernement Ilunga Ilunkamba.

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...